Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 13:25

La belle récompense pour des Bayonnais opportunistes
img178/162/3431949qd9.jpg

L'Aviron reste dans la course pour la montée en National grâce à son succès dans la banlieue parisienne.

Au moins, Bayonne n'aura pas fait le long voyage en région parisienne pour rien. Sur la pelouse d'une Poissy en plein doute ces derniers temps et plus encore à domicile où elle ne l'a emporté qu'à deux reprises cette saison, la formation basque a en effet logiquement empoché les quatre points mis en jeu, mettant ainsi fin de son côté à un mois et demi de disette. Un précieux succès donc, que les hommes d'Alain Pochat doivent autant à leur opportunisme dans les moments clés qu'à une grosse solidarité défensive. Exemple de ce fameux réalisme après seulement 3 minutes de jeu et ce coup franc excentré côté droit frappé par Anthony Soubervie qui trouve la tête de Lacroix pour l'ouverture du score. Comme prévu, la réaction des Yvelinois, pris à froid, est immédiate mais finalement trop saccadée et trop timide pour réellement inquiéter Ximun Duhour.

Avant la pause, c'est au tour des Bayonnais de s'offrir une belle opportunité de doubler la mise avec un déboulé côté gauche de J. Lalanne qui centre parfaitement pour Fabien Labarbe dont le pied, trop ouvert, expédie le ballon au-dessus du but de Vincent Magniez (40e). De retour sur la pelouse, les Basques doivent à nouveau contenir une équipe de Poissy décidée à camper dans leur moitié de terrain. Mais, paradoxalement, ce sont eux qui se créent encore les meilleures occasions comme la volée de Nicolas Jacob, à peine entré en jeu, qui oblige le portier pisciaçais à s'employer (60e). Mieux, sur leur action suivante, les Bayonnais jettent le froid sur Poissy grâce une nouvelle fois à Lacroix qui s'échappe dans le couloir droit et centre à ras de terre pour Sylvain Heckly, dont la finition est parfaite (0-2, 72e). Une belle option sur la victoire que le milieu pisciaçais Teddy Meunier remet toutefois en cause 5 minutes plus tard d'une frappe terrible à 30 mètres qui se loge dans la lucarne d'un Duhour impuisssant (1-2, 77e). Logiquement, Poissy jette alors toutes ses forces dans la bataille et campe durant toute la fin de match dans la moitié de terrain bayonnaise. Sans succès. Reste maintenant à faire fructifier ce bon résultat au stade Didier Deschamps où Bayonne recevra un autre francilien, Sainte-Geneviève, samedi prochain.

Sud-Ouest (Lundi 3 Mars)

Partager cet article

Repost0

commentaires