Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 11:56

L'Aviron refait surface
img81/8625/4539218ut5.jpg

Vainqueurs d'Aurillac (2-0), les Bayonnais profitent du revers de tous leurs concurrents directs pour apparaître dans le trio de tête amateur.

Il s'en est fallu de deux minutes. Toujours à égalité à quelques encablures de la mi-temps, les Bayonnais ont enfin réussi à percer le mur cantalou. Une ouverture du score magnifique qui survient sur un renversement du jeu bien à propos de P. Lalanne qui met Soubervie sur orbite côté droit. Le latéral droit bayonnais, après un premier contrôle, adresse un centre parfait dans la course d'Heckly qui devance son vis-à-vis pour loger le ballon au fond des filets aurillacois (43e, 1-0). Pourtant, Les joueurs d'Alain Pochat auraient dû et pu mener bien plus avant dans la partie. Mais les coups de pied arrêtés ou les centres quasi parfaits de Soubervie notamment ne trouvent personne à la réception. L'Aviron, avec un nouveau joueur à la baguette en la personne d'Elissalt, se crée des occasions mais comme une mauvaise ritournelle, ne parvenait pas à ouvrir le score. Elissalt, très disponible hier et bon conservateur balle au pied, est même à la conclusion d'un joli centre d'Archidoit.
Malheureusement, la reprise de sa tête à bout portant frôle la transversale de Mignani (12e). Heckly, préféré à Poueys aux avant-postes de l'attaque basque, échoue lui aussi à deux reprises (23e, 32e) et ni Bidegain (38e) ni J. Lalanne (41e) ne parviennent à cadrer leurs frappes à la conclusion de jolis mouvements. Mais heureusement, Heckly parvenait à inscrire son petit but dominical, le quatrième sur les six derniers matches.

Le coup de grâce à dix minutes de la fin.

Au retour des vestiaires, les Auvergnats, rendus à la portion congrue en première période (Bouet n'ayant rien eu à faire dans ses buts), accéléraient enfin. Baruxakis est à deux doigts d'égaliser à la conclusion d'un joli mouvement à trois mais est finalement signalé en position de hors-jeu (46e) et quarante secondes plus tard, c'est Chemin, d'une tête retournée qui passe à quelques centimètres du poteau droit de Bouet (47e). Le couperet est passé près mais l'Aviron va remettre le couvert assez rapidement. Notamment avec la bienveillance du défenseur aurillacois Sagna auteur de deux bourdes sans conséquence pour les siens. Sur la première, Lacroix et J. Lalanne ne cadrent pas leurs frappes (53e), et sur la seconde, Mignani sort dans les pieds d'Heckly tout heureux de l'aubaine mais qui manque finalement son duel avec le portier auvergnat (63e). Mais le coup de grâce n'est pas trop loin non plus.

Il survient à dix minutes de la fin sur un service génial de Lacroix qui, après avoir fixé l'arrière-garde visiteuse, délivre un ballon parfait dans la surface à J. Lalanne qui double la mise d'une belle frappe du pied gauche (79e, 2-0). Ce deuxième but scellait à n'en pas douter le sort d'une rencontre au cours de laquelle les Bayonnais se seraient mordus plus que deux doigts s'ils s'étaient fait rejoindre. Mettant fin à trois rencontres consécutives sans la moindre victoire, l'Aviron profite en plus des défaites des autres postulants à la montée en National.

Sud-Ouest (Lundi 7 Avril)

Partager cet article

Repost0

commentaires