Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 12:01

Week-end faste pour Bayonne
img145/5558/4835823bu5.jpg

L'équipe 1 de l'Aviron s'empare du leadership en CFA à quatre journées de la fin et la réserve fait de même en DH. Les deux équipes sont en passe d'accéder à l'échelon supérieur.

  Quatre minutes. Il n'en aura pas fallu une de plus. Comme contre Châtellerault la semaine dernière, les joueurs de l'Aviron Bayonnais vont marquer très vite dans la partie. C'était Heckly samedi dernier.  Cette fois-ci, c'est le latéral droit Soubervie qui s'y est collé. Avec une merveille de coup franc, pourtant idéalement placé pour un gaucher, et enroulé du pied droit sous la barre transversale du malheureux Casagrande (4e, 1-0). L'Aviron ne pouvait pas mieux débuter sa rencontre. Sur leur lancée, les coéquipiers de Michel Bidegain essaient d'enfoncer le clou. Mais la superbe reprise de volée de Flégeau est repoussée sur la ligne de but par Chendri (8e) et Labarbe bute sur la parade de Casagrande (12e). Les Franciliens n'y sont pas du tout et les Basques doublent la mise assez rapidement. Le lancement du jeu est signé Bidegain pour Labarbe côté droit qui centre en première intention pour la reprise d'Elissalt repoussée par Casagrande dans les pieds d'Heckly qui n'a plus qu'à pousser au fond des filets (19e, 2-0). Le match est plié avant même la demi-heure de jeu. Et offensivement, l'Aviron est toujours aussi dangereux. Elissalt contrôle de la poitrine un long dégagement de Bouet et tente le lob de près de trente mètres, à l'instar d'une certaine reprise de volée de Zidane il y a quelques années : mais le gardien Casagrande détourne en corner d'une jolie claquette (31e). Peu importe, Heckly dans le temps additionnel de la première période, inscrit son dixième but de la saison (45e + 2, 3-0).

Fausses notes à la fin.

Au début de la seconde période, le chrono du stade tombe en panne. Une nouvelle fois, serait-on tenté de dire ! Les Bayonnais, eux, se contentent de gérer leur avance. Il manque juste un brin de percussion offensive et de fluidité dans le jeu pour que le score n'enfle davantage. Moissy, trop timide et sûrement à sa place en fin de classement ne se montre guère plus véhément Alain Pochat fait tourner son effectif et certains spectateurs commencent à demander les résultats des concurrents directs à la montée. Côté terrain, Giron ne cadre pas sa frappe (81e), Bonelli sauve sur sa ligne sur une frappe de Choplin (83e) et Lacroix vient commettre une faute inutile à quarante mètres de ses buts : le milieu défensif prend un deuxième avertissement et quitte ses partenaires avant la fin du match (88e). Cette seule fausse note sera suivie d'une autre dans le temps additionnel lorsque l'arbitre de la rencontre accordera un pénalty généreux aux Franciliens qui leur permet de sauver l'honneur grâce à Almeida (92e, 3-1). Mais l'essentiel de ce week-end reste la première place prise aux Vendéens de Fontenay à quatre journées de la fin. Le National s'est rapproché un peu plus.

Sud-Ouest (Lundi 28 Avril)

Partager cet article

Repost0

commentaires