Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 12:04

La balle en tête
SECTION SPORTIVE DU COLLÈGE SAINT-BERNARD
img99/7396/5037570pe9.jpg 

Hier, à Jean-Dauger, une quinzaine de jeunes footballeurs ont participé à une journée de détection.

Un jeune footballeur sue à grosses gouttes. Le temps à l'orage d'hier après-midi n'y est pour rien. Les causes de cette transpiration intempestive se trouvent dans la phénoménale tension qui l'étreint alors qu'il s'apprête à entamer une série de jongles. Malgré une prestation honorable, tête basse, le jeune garçon peine à masquer son immense déception. Loin de le réconforter, la petite tape amicale de l'examinateur paraît presque l'indisposer. En vrai compétiteur, il n'implore nulle pitié, et surtout pas celle de ses juges footballistiques. Plus tard, à l'occasion d'autres ateliers et d'une petite opposition, il a eu l'occasion de renverser la vapeur. Peut-être l'an prochain, fera-t-il partie de la poignée de jeunes collégiens qui seront admis dans la section sportive du collège Saint-Bernard ?

Partenariat. Depuis 2005, cette « filière », née d'un partenariat avec l'Aviron Bayonnais au début des années 2000, est affiliée à la fédération française de football. Une reconnaissance qui fait de cette « option football », une voie appréciée des jeunes footballeurs basques désireux de percer au plus haut niveau. Un rêve dont le caractère commun n'atténue pas l'intensité.

« Un moyen de stimuler des élèves peu portés sur le travail scolaire »

Intégrer la section sportive garantit aux heureux élus la possibilité de participer à des entraînements de foot intégrés à l'emploi du temps scolaire. « Leur maintien dans la section dépend de leurs résultats scolaires et de leur discipline. Ils doivent avoir conscience d'être des privilégiés » explique Marc Estrade (responsable de la section sportive du collège Saint-Bernard et éducateur-joueur à l'Aviron). Il souligne qu'il arrive souvent que cette épée de Damoclès constitue un moyen efficace de stimuler des élèves peu portés sur le travail scolaire mais féru de ballon rond. Ils sont souvent prêts à d'importants sacrifices pour rester dans la section.

Un atout. Cette option foot, développée conjointement par l'Aviron et le collège Saint-Bernard, représente un atout que les deux entités savent faire fructifier. Ainsi, hier, derrière les grilles du terrain synthétique de Jean-Dauger, un couple luzien suivait la prestation de son fils Alexis. « Sans l'existence de cette section sportive, nous n'aurions pas cherché à l'inscrire au collège Saint-Bernard » confie Sandra. Consciente du caractère aléatoire d'un destin de sportif, cette mère de famille est rassurée par l'exigence de résultats scolaires imposée aux pensionnaires de la section sportive.

Sud-Ouest (Jeudi 15 Mai)

Partager cet article

Repost0

commentaires