Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 13:33

Label Deschamps
img296/8979/5173972ly5.jpg

Les footballeurs bayonnais ont fait la fête samedi soir à Didier Deschamps. Ils savourent la montée de la première en National et de la réserve en CFA 2. Et pensent déjà à la suite.

C'est beau un vestiaire qui chante. Et l'image est d'autant plus saisissante que ce même vestiaire a subi de cruelles déceptions il y a deux ans, avant d'accueillir samedi soir une bonne trentaine de footballeurs en liesse. C'est beau et suffisamment rare de voir deux équipes seniors monter parallèlement en division supérieure pour être souligné. La réserve de l'Aviron Bayonnais a son billet pour le CFA 2 depuis deux semaines, la première pour le National depuis huit jours. Il ne restait plus qu'à faire la fête dans un stade Didier-Deschamps en transe. Les dirigeants ont invité les « héros » de 2004, qui avaient obtenu la première montée en National, à partager ce moment. Le gardien Stéphane Ruffier était là aussi. « Il faut savourer parce qu'on sait que c'est difficile », reconnaît l'entraîneur Alain Pochat qui a échappé de peu à la douche collective orchestrée dans les vestiaires.
img81/4636/5173971nl8.jpg

Un travail de longue haleine depuis 2006.

« C'est un travail de longue haleine », poursuit-il. Le coach respire car il sait tous les efforts fournis pour en arriver là. « C'est le point final d'une saison riche, explique le coach. A tout point de vue. L'objectif était de bien figurer en DH avec la B et monter en National avec la première. On obtient les deux après un début de saison chaotique. On ne peut être que satisfait du travail accompli dans sa globalité. » Alain Pochat était déjà là en 2004, dans l'ombre de Christian Sarramagna.

« On va recruter malin, en se faisant prêter des joueurs, en se tournant vers l'Athlétic Bilbao »

Il savoure cette montée différemment, en n'oubliant pas les difficultés de 2006. « On a eu une situation difficile avec une refonte du groupe senior, et des problèmes financiers. Si on n'avait pas eu Lyon l'an dernier en Coupe de France, on serait peut-être en DH aujourd'hui. L'état d'esprit de ce club est très fort, avec un président qui investit et s'investit avec d'énormes convictions. Cette année, on a travaillé avec l'apport de joueurs qui ont bonifié le groupe. » « On est le meilleur club du groupe au niveau de la solidarité, confirme le capitaine Michel Bidegain. On a fini par trouver le bon système de jeu. Le déclic, je pense, c'est le match nul accroché à Orléans (2-2) dans les dernières secondes. On venait de perdre contre Anglet, et ce résultat à l'extérieur était moralement très important. »

img207/4730/5172971ke5.jpg
L'expérience pour ne pas reproduire les mêmes erreurs

L'Aviron connaît la chanson. Il va se servir de son expérience (douloureuse) en National en 2005 et 2006 pour ne pas reproduire les mêmes erreurs, sur le plan sportif, comme extra-sportif (lire plus bas). Sur le plan sportif, Alain Pochat sait « qu'il y a un gros écart au niveau de la qualité des équipes entre le CFA et le National. Un fossé énorme avec des effectifs très riches sur l'aspect athlétique. Les joueurs vont plus vite ». Sylvain Heckly, meilleur buteur de l'Aviron (12 buts), confirme : « Le National, ce n'est pas évident du tout, mais on sait ce qui nous attend au ni veau de l'impact physique. » Cela va plus vite et c'est plus costaud », renchérit Michel Bidegain.

img167/7960/5173973up5.jpg
Le National se prépare dès aujourd'hui

Les Bayonnais sont en vacances, mais pour les dirigeants, la saison de National commence ce matin. Une chose est sûre, le staff technique sera maintenu. « Il y aura peut-être une organisation différente, mais c'est une histoire d'hommes, on ne va pas changer une équipe qui gagne », explique Alain Pochat. Au niveau des joueurs, l'ossature du groupe sera également la même. « On ne va pas recruter beaucoup de contrats fédéraux, ajoute Alain Pochat. On va recruter malin, en se faisant prêter des joueurs, en se tournant vers l'Athlétic Bilbao. Il s'agit de trouver le bon compromis sportif. » Dans l'idéal, l'entraîneur espère se renforcer par l'arrivée d'un joueur par ligne, « mais on ne va pas recruter pour recruter puisqu'on a déjà de très bons joueurs. On va surtout faire attention à la masse salariale », prévient Alain Pochat. L'Aviron Bayonnais, qui jouit toujours d'une bonne image, a déjà reçu un nombre conséquent de candidatures. Ce qui prouve que le label Deschamps est de plus en plus reconnu dans le milieu du football, et que l'Aviron Bayonnais existe aussi par son ballon rond. Les prochains jours vont être destinés à la composition des prochains groupes, CFA 2 et National. La reprise de l'entraînement est fixée au 1er juillet. Le premier match devrait avoir lieu le week-end du 9 août.

Sud-Ouest (Lundi 26 Mai)


Partager cet article

Repost0

commentaires