Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 13:38

Bayonne sur sa lancée
img65/2871/6370874vv9.jpg

L'Aviron ramène un bon point de son long déplacement en Bourgogne et reste sur le podium du National après cinq journées. Encourageant.

L'Aviron Bayonnais confirme son bon début de saison en ramenant un très bon point de son déplacement à Gueugnon (0-0). Un point qui permet aux joueurs d'Alain Pochat de conserver leur place dans le trio de tête derrière un autre promu surprise, Cassis Carnoux.

La tête du classement. Cassis Carnoux réalise un parcours quasi sans faute en ce début de saison. Victorieux sans coup férir de Rodez (2-0), les Provençaux occupent seuls la première place du classement (onze points sur quinze possibles) et sont avec Louhans-Cuiseaux la seule équipe invaincue de ce championnat. Ils comptent une petite longueur d'avance sur un quatuor composé dans l'ordre, d'Istres, Bayonne, Sète et Laval. Les joueurs d'Alain Pochat sont quand même bien entourés avec des ex-pensionnaires de Ligue 2 et 1. Les Istréens ont subi leur première défaite de la saison à Pacy (2-0), Laval a été freiné à Niort (0-0) et Sète reste imperturbable à domicile avec une troisième victoire consécutive contre Cannes (1-0). Louhans-Cuiseaux s'en est allé punir Sannois (1-0) et reste en embuscade (9 points). Pacy, auteur de quatre buts en seconde période à Calais (4-1), Gueugnon et Cannes ne sont pas distancés (8 points).

La deuxième moitié du tableau. Sannois n'y arrive pas. Les Parisiens ont subi leur cinquième défaite de la saison en autant de rencontres. Pire même, face à Louhans (1-0), ils ont enregistré leur troisième revers à domicile et ont terminé leur rencontre à neuf après les expulsions de Freitas et Keita. Un zéro pointé qui commence à sentir mauvais même si on en est qu'à la cinquième journée. Libourne fait à peine mieux. Les Pingouins battus à Beauvais (2-1), occupent l'avant-dernière place avec seulement deux petits matches nuls en cinq matches. Les Chamois Niortais n'en mènent pas large non plus car malgré un bon match nul contre Laval ce week-end (0-0), ils sont aussi en position délicate dans la zone rouge et toujours aucune victoire au compteur. Croix de Savoie complète (trois points également) les équipes mal en point de ce début d'année. Beauvais se sort de la zone rouge grâce à sa première victoire contre Libourne (2-1).

Des rencontres stériles. Alain Pochat l'avait déclaré en début de saison : « Tous les matches seront serrés. Il n'y a pas de petite équipe, ce sera difficile tous les week-ends. » La cinquième journée ne déroge pas à la règle avec seulement dix-neuf buts inscrits dont cinq sur la même rencontre à Calais !

C'est le même total que lors de l'ouverture du championnat. Avec même pas une moyenne de deux buts par match, on se rend compte que l'ouverture du score aura une incidence toute particulière tout au long de la saison. Istres, la meilleure attaque du championnat, n'a inscrit que huit buts en cinq rencontres et Libourne, la défense la plus perméable a déjà encaissé neuf buts !

La prochaine journée. Elle aura lieu en fin de semaine. Mais le championnat risque déjà d'être un peu tronqué. En raison de la coupe de la Ligue, les rencontres Bayonne-Niort, Cherbourg-Gueugnon, Istres-Sète, Laval-Créteil et Libourne-Pacy sur Eure ont été reportées à une date ultérieure. Les Bayonnais, qui ont bien résisté face à l'armada offensive Gueugnonaise, auront donc le loisir de panser leurs blessures durant cette quinzaine « de repos forcé ». Le tout avant un déplacement périlleux à Créteil le 13 septembre et les retrouvailles avec un certain Patrice Vareilles.

Sud-Ouest (Lundi 1er Septembre)

-------------------------------------------------------------

Sans banc, point de salut

Pour débloquer la situation d'un match cadenassé, l'arme du coaching est souvent la plus précieuse. Face à des Bayonnais de plus en plus émoussés physiquement, l'apport de sang neuf aurait éventuellement pu faire sauter le verrou. Pourtant, en dépit de l'entrée intéressante de Kerkar dans le couloir droit, Hubert Fournier s'est retrouvé sans solution nouvelle pour redonner un allant offensif à son équipe. Avec Cretin, Bazin et Etienne Fournier sur le banc, l'entraîneur gueugnonnais ne pouvait alors compter que sur des joueurs au profil plutôt sécurisant : «c'est vrai, j'aurai aimé apporter de la fraîcheur devant, mais je n'avais plus de possibilité dans ce secteur, expliquait le coach quelques minutes après le match. Dans ce cas-là, on fait le dos rond par rapport à ces problèmes d'effectif». Ce manque d'alternatives en attaque ne pourrait être expliqué qu'en partie par la blessure de Djedou Kabran, et à un degré moindre, celle de Romain Alessandrini. Certes, il faudra également compter à l'avenir sur Nabil Berkak - assez discret samedi à la récupération - pour animer le secteur offensif. Mais il apparaît évident que l'entraîneur gueugnonnais ne dispose pas suffisamment de munitions devant. Et les prochaines rentrées de NLate, Le Bescond, Lecacheur, Llorente, Ba ou Bakari ne régleront pas ce problème.

Genevois, du solide

Par contre, les Forgerons ont apporté les gages d'une certaine solidité à domicile. Avec, comme principale satisfaction, l'excellente rentrée de Romain Genevois dans l'axe. «Nos soucis d'effectif nous permettent au moins de tester davantage de solutions, se console Hubert Fournier. Et aujourd'hui, je sais que celle de Romain Genevois est plus qu'intéressante». Voici un élément qui confirme toutefois que les options proposées sur le banc ne coîncidaient pas forcément avec les besoins ressentis sur le terrain.

Le journal de Saône et Loire (Lundi 1er Septembre)

img525/6671/jslue3.png

Partager cet article

Repost0

commentaires