Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 13:40

Le monde à l'envers

img61/8157/img0014ce4.jpg

La 5ème journée a été marquée par la prise de pouvoir de Cassis-Carnoux. Tout un symbole de ce début de saison. Depuis l'ouverture du Championnat, les promus sont à la fête alors que les anciens pensionnaires de Ligue 2 sont à la peine. Le monde à l'envers.

Après Bayonne, au tour de Cassis-Carnoux

Le National a-t-il perdu la tête ? Réputé serré et indécis, le troisième échelon hexagonal innove en ce début de saison en laissant les commandes aux promus. Si Istres a été leader à trois reprises (1re, 3e et 4e journées), deux ex-pensionnaires du CFA ont déjà goûté aux joies du trône. Après l'Aviron Bayonnais, aujourd'hui deuxième, au soir de la deuxième journée, c'est au tour de Cassis-Carnoux, vainqueur, samedi, de Rodez (2-0), de s'y asseoir à l'issue du cinquième épisode. C'est tout simplement historique, Cassis-Carnoux, évoluant pour la première fois de son existence en National. Une première place amplement méritée pour Léon Galli et ses hommes, qui, avec trois succès et deux nuls, n'ont toujours pas connu la défaite (comme Louhans-Cuiseaux : deux victoires, trois nuls) depuis l'ouverture du Championnat. Chapeau bas !

Pacy-sur-Eure cartonne

Cassis-Carnoux (1er) et Bayonne (5e) ne sont pas les seuls promus à avoir fait une entrée en fanfare en National.

Vendredi à Calais, Pacy-sur-Eure s'est littéralement baladé... en deuxième mi-temps. Grâce à Gueye, Mirza, Mbessa et Aguini, les Normands ont réalisé le carton de la cinquième journée : 4-1. Ce deuxième succès de la saison envoie Pacy-sur-Eure à la 7e place du Championnat. À l'exception de Croix-de-Savoie (17e), défait pour la quatrième fois de la saison à Créteil (1-2), les promus ont d'ores et déjà trouvé leurs marques.

Des relégués relégables

Leurs marques en National ? Les anciens pensionnaires de Ligue 2 sont loin de les avoir prises. Mais toute règle a une exception. Dans ce cas précis, il s'agit de Gueugnon. Mais, les Forgerons (8es) sont loin d'être intraitables comme en témoigne leur nul de samedi face à Bayonne (0-0). Que dire du début de parcours de Niort dirigé par Denis Troch et Libourne Saint-Seurin emmené par Stéphane Ziani ? Avec l'Entente Sannois Saint-Gratien (cinq défaites en autant de journées), Niortais (0-0 contre Laval samedi) et Libournais (défaite à Beauvais 1-2 samedi), n'ont toujours pas connu les joies de la victoire cette année. Et, les deux prétendants naturels à la montée se retrouvent aujourd'hui en position de relégables. Quand on vous dit que le National a la tête à l'envers.

Amoah assomme Istres

Promus, relégués, et les autres dans tout ça. Ils respectent une certaine hiérarchie établie. Quoique. Le Paris FC, à la peine ces dernières semaines (un succès, un nul, deux défaites), s'est offert le scalp du désormais ex-leader, Istres, grâce à Patrick Amoah (2-0). Arrivé il y aune dizaine de jours en provenance de Ciudad de Lorqui (D3 espagnole), l'attaquant suédois de 22 ans s'est vite fondu dans le collectif parisien. Il a eu besoin d'une mi-temps. Ensuite, le Scandinave a fait le boulot en inscrivant un doublé en cinq minutes (68e sur pen., 73e). Ce succès permet au PFC de quitter les abords de la zone rouge pour retrouver la première moitié du tableau, une place plus conforme à ses ambitions de jouer la course à la montée.

Sète marque les esprits

La course à la montée, ils sont nombreux à vouloir y prendre part. Istres, Laval, Cannes... se sont déjà ouvertement déclarés candidats. Mais, Sète, sixième lors du dernier exercice, restait discret sur la question. La réception de Cannes lors de cette 5e journée permettrait de se faire une idée plus précise sur la valeur de la formation sétoise. Avec leur victoire sur les cannois (1-0), les protégés de Frédéric Remola ont marqué les esprits. II faudra donc également compter sur eux pour la course au podium.

Réactions de Hubert Fournier (entraîneur du FC Gueugnon) après le match nul concédé face à Bayonne (Cliquez ici)

Partager cet article

Repost0

commentaires