Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 09:05

L'Aviron sait voyager
img143/3599/photocretvz3.jpg

L'Aviron confirme ses bonnes dispositions à l'extérieur, avec un nouveau point ramené de Créteil. Cassis est seul en tête du championnat.

La tête du classement.

Cassis-Carnoux continue de surprendre. Fraîchement promus de CFA, les Provençaux maintiennent la pression en haut du classement en récoltant leur quatrième victoire depuis le début du championnat face à Croix-de-Savoie (1-0). Ils comptent désormais deux longueurs d'avance sur Laval qui s'est imposé à Sannois (2-0), Istres qui a effectué une bonne opération également à Arles (3-1) et sur Sète, la seule équipe de ce trio à s'être imposée à domicile contre Beauvais (2-1). Quatre formations se retrouvent ex æquo juste derrière : Bayonne, Pacy, Louhans et Paris FC. Les Bayonnais sont allés chercher un bon point à Créteil (1-1) au même titre que les Louhanais à Calais (1-1). Les deux équipes parisiennes se sont quant à elles imposées sur leur terrain respectivement face à Rodez (2-1) et Libourne (3-1). À noter que sur ces huit équipes de tête, cinq comptent quand même un match en moins, dont la bande à Alain Pochat.

Deuxième partie de tableau.

C'est toujours aussi compliqué pour les Parisiens de Sannois qui viennent d'enregistrer leur septième défaite consécutive depuis le début de la saison, la quatrième quand même à domicile contre Laval (2-0). Libourne, relégué de Ligue 2, n'est pas mieux loti avec sa quatrième défaite de la saison à Paris FC (3-1). Les hommes de Stéphane Ziani ne possèdent que deux petits points au compteur en six rencontres disputées. Un autre relégué de Ligue 2 n'est pas au mieux non plus : Niort. Les Chamois, qui menaient de deux buts ce week-end à dix minutes de la fin contre Cherbourg, se sont fait rejoindre sur le fil (3-3). Beauvais, battu à Sète (2-1), fait aussi partie de la zone rouge avec cinq points en sept matches. Croix-de-Savoie (6 points), Cherbourg, Calais et Créteil (7 points) ont également du retard à l'allumage avec pour certains, un match de retard à disputer le 30 septembre prochain.

Les chiffres.

Deux équipes n'ont toujours pas perdu la moindre rencontre cette saison au bout de sept journées. Le leader Cassis-Carnoux (quatre victoires et trois matches nuls) et Louhans-Cuiseaux (deux victoires pour cinq matches nuls). À l'inverse, trois formations sont toujours vierges de victoire : Sannois, Libourne et Niort. Elles occupent logiquement les trois dernières places du classement. Istres, qui compte un match en moins, possède la meilleure attaque du championnat avec onze réalisations, une petite unité devant Rodez. Sannois coiffe le bonnet d'âne avec seulement deux buts inscrits mais aussi la deuxième défense la plus perméable (déjà onze buts encaissés), les Pingouins de Libourne ayant déjà fait pire (douze buts encaissés). Cassis n'a pour le moment encaissé qu'un seul petit but en sept rencontres.

La prochaine journée.

Elle aura lieu en fin de semaine. Cinq rencontres se joueront vendredi soir, les cinq autres samedi. L'Aviron Bayonnais (6e, 11 points) reçoit Sannois (20e, 0 point). Les joueurs d'Alain Pochat vont d'ailleurs effectuer le grand écart en une semaine : après la réception de la lanterne rouge, les Bayonnais se déplaceront la semaine suivante chez le leader. Les Bayonnais ont plutôt bien réussi leur entame de saison à domicile avec deux victoires contre Paris FC et Arles. Un troisième samedi soir viendrait récompenser les efforts fournis en déplacements.

Jakes Debounco

Sud-Ouest (Lundi 15 Septembre)

img139/8452/logosudnx7.png
------------------------------------------------------------
La réaction d’Alain Pochat :

« On a eu du mal à se mettre dans le match en première mi-temps. On a concédé beaucoup de coup de pieds arrêtés, et c’est d’ailleurs de cette façon que l’on prend le but. On n’a vraiment pas été bons en première période. Sur la deuxième mi-temps, on ne peut pas dire que le match nul est immérité. Cela a été plus équilibré, et on aurait pu espérer même plus avec un peu plus de lucidité. En tout cas, je suis content de la réaction des garçons. Même si nous n’avons pas les mêmes moyens qu’une équipe comme Créteil, ils ont montré qu’ils savaient jouer au football. Nous avons fait avec nos valeurs et nous n’avons pas été ridicules niveau ballon. »

Partager cet article

Repost0

commentaires