Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 12:35

Progresser, toujours
img504/1108/7091779fd1.jpg

LAviron Bayonnais espère continuer à défendre sa place dans les huit premiers.

Les équipes du National vont déjà atteindre le tiers du championnat ce week-end avec cette treizième journée. Actuellement, tous les feux sont au vert à Istres: seule équipe invaincue, meilleure attaque, deuxième meilleure défense et meilleur buteur du championnat. A lopposé, les relégués de Ligue 2, Niort et Libourne, occupent les deux dernières places et dautres équipes de renom, Beauvais, Cannes et Créteil, sont également dans une situation précaire. Entre les deux, lAviron Bayonnais conserve la tête sur les épaules. Les hommes dAlain Pochat ont déjà décroché cinq victoires cette année mais nont surtout jamais été ridicules lors de leurs quatre défaites. Et avec une défense plutôt imperméable (seulement sept buts encaissés en championnat), et malgré un effectif loin dêtre épargné par les pépins, les Bayonnais occupent une position que bon nombre déquipes souhaiterait posséder. En attendant son septième déplacement de lannée à Louhans, lAviron Bayonnais a effectué son entrée en Coupe de France à Saint-Sulpice dans la région Bordelaise. Les Bayonnais ont fait le métier avec une qualification acquise en deux temps (6-2) après une première période poussive où ils étaient menés au score (1-0) : « Quelques joueurs ont eu un peu de repos ce week-end. Ils étaient sur la brèche depuis le début de la saison, ils ont pu se ressourcer tant moralement que physiquement et recharger les accus » souligne Alain Pochat. « Après, ce genre de rencontres est toujours particulier. Leffectif avait été changé, certains joueurs manquaient un peu de rythme et cest toujours difficile de trouver ses marques dentrée. »

Sans pression

Lessentiel assuré, une qualification pour le sixième tour (tirage au sort ce soir pendant que les joueurs Basques seront sur le trajet les menant à Louhans, ndlr), lAviron peut penser sereinement à son prochain adversaire : « On a toujours été serein depuis le début de la saison » réplique Alain. « Lobjectif reste le même, jouer au-dessus du milieu de tableau et prendre le maximum de points à chaque match. On na pas dépée de Damocles au-dessus de la tête et cest toujours moins compliqué dans la gestion quand on prend des points. On peut continuer à travailler sur du long terme. » Et justement, demain soir, à Louhans, lAviron na pas grand-chose à perdre. Même avec une défaite, les co-équipiers de Marc Estrade resteraient dans la première moitié du classement. Mais une victoire serait également la bienvenue contre une formation qui perd très rarement (deux défaites en douze matches) mais qui nen gagne pas beaucoup non plus (deux également). Et lAviron, malgré des contenus de match intéressants, na plus gagné hors de ses bases depuis louverture à Beauvais.

Pour cette rencontre, les Bayonnais seront privés de Youness El Hajjam (qui se marie ce week-end) mais récupèreront Rémi Lacroix qui fera son retour en National et Fabrice Seidou, de retour également dans le groupe. LAviron prend la route de la Saône et Loire ce midi.

Le groupe : Bouet, Bernet, Estrade, Pérali, Laporte, Roland, Degoul, Amieux, J.Lalanne, Lacroix, Elissalt, Choplin, Giron, Heckly, Poueys, Seidou.

Jakes Debounco

Sud-Ouest (Vendredi 24 Octobre)
img139/8452/logosudnx7.png
--------------------------------------------------------------------------------
VU DE L'EXTERIEUR

Stéphane Crucet : « Un début encourageant »

Des regrets pour la défaite face à Croix-de-Savoie à la satisfaction d'avoir signé une série de 9 matches sans défaite, Stéphane Crucet dresse un premier bilan globalement positif.

Même si l'on doit cependant regretter des points stupidement abandonnés en route, on pense bien évidemment au capital manqué respectivement face à Gueugnon, Pacy-sur-Eure et Croix-de-Savoie, les footballeurs bressans font tout de même mieux que précédemment. C'est en tout cas l'avis autorisé du coach Stéphane Crucet. « Neuf matchs sans avoir concédé la défaite, notre parcours n'est pas du tout mauvais à l'extérieur, même s'il y a eu une défaite logique, la première essuyée à Libourne Saint-Seurin. En vérité souligne l'ex-pro sochalien, je déplore bien évidemment la défaite concédée à domicile devant Croix-de-Savoie où il y a eu un relâchement coupable ». C'est vrai qu'avec une place de 12e et 14 points au compteur, Louhans-Cuiseaux pourrait être placé devant son adversaire du jour qui est l'Aviron Bayonnais et qui compte précisément 18 points avec une 7e place à la clé.

« J'ai utilisé tous les joueurs »

Bien évidemment, Louhans-Cuiseaux ne brigue pas l'accession en Ligue 2, du reste Crucet l'avoue pudiquement. « Nous n'avons pas les moyens nécessaires, néanmoins, je dispose d'un effectif jeune. Depuis le début de saison, j'ai utilisé tous les joueurs et puis, il y a aussi le fait que nous travaillons dans une bonne ambiance. Mais il faut indique Crucet que nous puissions continuer à engranger le plus de points possibles à domicile, il faudra donc continuer à travailler encore davantage ». Une victoire face à Bayonne samedi soir permettrait donc à Louhans-Cuiseaux de revenir à un point de la formation d'Alain Pochat et de se positionner dans la première moitié du classement, ce qui conforterait du même coup le CSLC à une position sans doute plus conforme à sa valeur intrinsèque.

Ensuite, il sera temps de penser à Nevers, la formation d'Alain Bréart qui domine le championnat de Bourgogne Honneur et qui constituera de toute évidence, le profil d'un véritable match traquenard sur ce 6e tour de la Coupe de France qui sera disputé samedi 1er Novembre, 19 heures à la plaine de jeux des Senets dans la cité ducale.

Encore quatre absents de marque

Outre Thomas Bodart, le milieu de terrain qui purgera ce samedi son 4e et dernier match de suspension, l'ex-international Ivoirien et capitaine Lassina Diabaté sera suspendu pour le match de Bayonne ce samedi à 20 h au stade de Bram. Par ailleurs, la blessure est mois grave que prévu pour Jonathan Roufosse, lequel après un examen approfondi passé récemment à Mulhouse ne souffre que d'une élongation musculaire au mollet, alors que l'on redoutait une déchirure. Par contre, plus long que prévu pour Jérémy Maupeu dont l'entorse au genou est longue à se cicatriser.

Michel Sylvain

Le journal de Saône et Loire (Vendredi 24 Octobre)
img525/6671/jslue3.png

Partager cet article

Repost0

commentaires