Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 13:49

Petit succès mais trois points précieux pour Laval
img65/2871/6370874vv9.jpg

Nouar a délivré les Mayennais juste avant la pause. La suite fut compliquée, mais le résultat est là. Leurs trois victoires consécutives les confortent à la deuxième place.

Didier Neumann avait demandé au public lavallois de l'encourager, même dans l'adversité. Un appel visiblement entendu, puisqu'après 44 minutes, aucun sifflet n'était encore monté des tribunes, malgré le score de 0-0.

Certes, les supporteurs avaient fait part de leur déception, et c'est légitime, à chaque action annihilée, mais toujours, ils avaient encouragé leurs protégés. La récompense, ils l'ont touchée à la 45e minute. Sur un centre d'Ichane, Nouar reprenait de la tête. Malgré l'intervention d'un défenseur basque, le ballon terminait sa course au fond des filets. Auparavant, les Mayennais s'étaient créés quelques situations intéressantes. Chapuis avait tout de même failli inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs (11').

Nouar, lui, avant de marquer, avait d'abord raté deux face à face, compliqués, devant Bouet (24'et 25'). À chaque fois, bien servi en profondeur par Mauricio. Butant d'abord sur le gardien bayonnais, puis glissant au moment de sa frappe. Les Basques, eux, n'avaient pas inquiété Balijon, par faute de balancer un peu n'importe où leurs ballons d'attaque. Le score de 1-0 à la pause venait récompenser des Tango appliqués.

Quelles frayeurs !

Le plus dur était fait, surtout quand on se rappelle combien le Stade lavallois peine à marquer ce premier but, depuis le début de la saison, à domicile. Paradoxalement, et alors que des espaces s'ouvraient logiquement en deuxième période, les joueurs de Philippe Hinschberger apparaissaient moins souverains, soudain menacés par les Bayonnais. Ils frôlaient même la correctionnelle quand Lalanne profitait d'un ballon perdu par les Mayennais pour prendre de vitesse Chapuis et foncer à vitesse grand V vers les buts de Balijon, qui sortait avec a propos sur ce coup-là et sauvait sa formation (59').

Les entrées en jeu de Raddas et Duhamel, en lieu et place de Haguy et Nouar, relançaient la machine tango. La dernière demi-heure était lavalloise, mais malgré une pression dans le camp basque, impossible de doubler la mise. Jaequi, fraîchement entré en jeu, échouant par deux fois (81'et 89'). Les trois dernières minutes laissaient passer le frisson dans le camp mayennais. Fébriles, les Tango se repliaient sur leurs buts et pouvaient souffler, quand Hackly, puis Elissalt, rataient la balle du 1-1 dans les arrêts de jeu. Ouf, l'essentiel était conservé. « J'ai bien aimé notre première mi-temps, moins bien notre deuxième, commentait Philippe Hinschberger. On s'est endormi puis on a eu le trouillomètre à zéro pendant les arrêts de jeu. C'est une victoire certes acquises dans la douleur, mais qui nous permet de rester dans le bon wagon ».

Arnaud BODIN (Ouest France, dimanche 16 Novembre)
---------------------------------
FEUILLE DE MATCH
LAVAL - BAYONNE : 1-0 (1-0).

Arbitre : M. Guillard.
5 518 spectateurs.

BUT : Laval : Nouar (45').

AVERTISSEMENTS : Laval : Puig (56'), Chapuis (56'), Buzaré (88'). Bayonne : Amieux (9'), Poueys (38').

LAVAL : Balijon - Buzaré, Puig, Chapuis, Ichane - Gonçalves (Jaequi, 80'), Neumann, Zito, Haguy (Raddas, 71') - Mauricio, Nouar (Duhamel, 71').

BAYONNE : Bouet - Estrade, Amieux (Laporte, 55'), Roland, Perali (Heckly, 61') - Choplin, Roland, Giron (Elissalt, 50'), Lalane, El Hajjam - Poueys.

Partager cet article

Repost0

commentaires