Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 16:12

   

Julien-Poueys.jpg

Avant le coup d’envoi, on savait qu’il y aurait un représentant basque au 8ème tour de la Coupe de France, dernier tour avant l’entrée en lice des clubs de Ligue 1. Ce sera finalement l’Aviron Bayonnais qui s’est qualifié sur le terrain des Genêts d’Anglet grâce à un but de Julien Poueys inscrit à 3 minutes de la fin des prolongations.

Les Bayonnais entrent de plain-pied dans la partie et dominent le début de la rencontre. Alain Pochat avait choisi de laisser sur le banc les deux feu-follet Elissalt et Heckly tandis que Escudé Candau et Rémi Lacroix faisaient leur retour avec l’équipe première, Poueys et Seidou étant alignés sur le front de l’attaque bayonnaise. Le match venait à peine de commencer que le premier événement de la partie survenait dès la 3ème minute de jeu lorsque M. Mussotte, l’arbitre de la rencontre, sanctionnait sévèrement le défenseur angloy Michael Laborde d’un carton rouge direct, pour un tacle par derrière sur l’attaquant bayonnais Fabrice Seidou. Ce dernier qui, dans les minutes qui suivirent, fut à deux doigts d‘ouvrir le score en jouant de sa vivacité et de son flair pour devancer le portier angloy mais fera preuve de maladresse dans le dernier geste alors que les buts vides se présentaient à lui. Réduits à dix, les angloys vont subir le premier 1/4 d’heure de jeu puis relever progressivement la tête. Sur le flanc droit bayonnais, l’entente Lestage-Escudé Candau pose des problèmes à la défense angloye tandis que le flanc gauche à l’inverse, est en grosse difficulté face à la force de percussion de Delavier qui sème la zizanie à chaque action offensive.

simon-elissalt.jpg

Alors que les débats s’équilibraient dans l’entrejeu, intervient le 2ème événement de la partie lorsque M. Mussotte accorde aux angloys un penalty très généreux sur une sortie virile mais correcte du gardien bayonnais J.C. Bouet. Incompréhension totale à nouveau suite à un nouveau coup de sifflet pour le moins ubuesque. Mais au prix d’une belle détente, le gardien bayonnais stoppe le penalty. Le tournant de la rencontre vraisemblablement pour les angloys qui vont être sur la défensive jusqu’à la fin de 1ère mi-temps mais les Bayonnais ne vont pas pour autant parvenir à se montrer dangereux à l’approche des buts.

La 2ème mi-temps allait ressembler à la fin de la 1ère. Les Bayonnais occupaient le camp adverse mais manquaient cruellement d’inspiration, de percussion et de vitesse dans le jeu pour transpercer les deux rideaux défensifs angloys. En infériorité numérique, les locaux se contentaient logiquement de résister et de profiter des approximations du milieu de terrain bayonnais pour engager des contres. L’entrée de l’excellent Simon Elissalt dès le retour de la pause, fit énormément de bien à l’équipe qui s’installait dans un faux rythme faisant le jeu de l’adversaire. En fin de seconde période, Poueys et Elissalt ont bien eu l’occasion d’ouvrir la marque mais butent sur le gardien angloy une nouvelle fois décisif. Heckly touchera le poteau en prolongations. Alors que l’on se dirigeait tout droit vers la séance des tirs au but, le salut est venu d’une tête plongeante de Julien Poueys au bout des prolongations, qui qualifie les Bayonnais pour le 8ème tour de la Coupe de France. Si la qualification reste essentielle dans ce genre de match, il faudra cependant montrer un autre visage à Libourne St Seurin pour prétendre ramener quelques points du derby aquitain.  

Partager cet article

Repost0

commentaires