Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 15:43

Dans la fosse aux crocos

Samedi 13 Décembre - 19h30

Stade des Costières

Nîmes – Bayonne. Voilà deux villes bien connues de l’hexagone pour leur tradition taurine. Mais la comparaison ne s’arrête pas là entre ces deux cités méridionales. Malgré des identités bien différentes sur le plan culturel et géographique, les deux villes ont plusieurs points en commun. Reconnues pour la douceur de vivre qui les caractérisent, leurs fêtes ou férias, leur riche patrimoine historique avec leur vieille ville et leurs arènes bien entendu, elles sont également réputées sur le plan sportif pour leur équipe de football. 

Ce samedi, point de corridas et de taureaux à l’horizon. Mais des crocodiles, l’emblème de la ville. En effet, le sort de la Coupe de France a décidé que les 2 clubs, le Nîmes Olympique et l’Aviron Bayonnais, allaient se rencontrer lors du 8ème tour de la Coupe de France dans la magnifique enceinte du Stade des Costières. Une affiche alléchante entre un club de Ligue 2 et un de National, mais dont se seraient vraisemblablement passé les 2 formations, à un tour de l’entrée en lice des clubs de Ligue 1 et en vue des prochaines échéances importantes en championnat.
Les Bayonnais ne partent pas pour autant en terrain inconnu. Les Basques et les Gardois s’étaient déjà rencontrés lors des 2 saisons en National (2004/2005 et 2005/2006). Les Ciel et Blanc n’en gardent pas forcément un excellent souvenir dans la mesure où ils ont concédé 3 défaites dont une cinglante (5-1) pour une seule victoire face aux crocodiles nîmois.

Depuis, les choses ont changé, après être repassés par la case CFA, les Bayonnais ont retrouvé cette saison le championnat National tandis que les Nîmois ont enfin accédé cette saison au championnat professionnel de Ligue 2 après plusieurs tentatives ratées.

Malheureusement, l’euphorie de la montée est en train de virer au cauchemar pour les Nîmois. Après 17 journées de championnat, les crocodiles occupent la dernière place du classement avec seulement 1 victoire au compteur et 9 points de retard sur le premier non relégable à 2 matchs de la trêve. A défaut d’être désespérée, la situation des Nîmois devient critique. Dans le duel des mal classés le week-end dernier, les nîmois ont décroché le match nul à Chateauroux entraîné par Chritian Sarramagna (qui a depuis pris ses distances avec le terrain).

Dire que l’Aviron a une bonne chance de l’emporter serait cependant un raccourci trop facile et présomptueux. Car il ne faut pas se le cacher, la tâche sera extrêmement compliquée pour les Bayonnais face à un adversaire supérieur hiérarchiquement, qui plus est sur son terrain. Bien qu’en difficulté, le Nîmes Olympique n’en demeure pas moins une équipe professionnelle de Ligue 2 avec d’excellentes individualités sur le plan offensif à l’image de l’expérimenté Robert Malm, de l’ancien libournais Boubacar Kébé ou encore de Colloredo habitués aux matchs de haut niveau. De plus, les Nîmois restent de grands spécialistes de la Coupe de France et entretiennent une relation privilégiée avec cette compétition. Pour mémoire, il ne faut pas oublier qu’en 1995, les Nîmois furent le premier club de 3ème division à atteindre la finale de la Coupe de France. Et plus récemment, les crocodiles ont atteint à 2 reprises les 1/2 finales de la Coupe en 2002 et 2005. C’est dire …

Contraints au repos forcé en raison des intempéries le week-end dernier, les Bayonnais devront absolument entrer dans le vif du sujet dès le coup d’envoi samedi soir, élever leur niveau de jeu et résoudre leur problème offensif pour espérer décrocher la qualification. Les Bayonnais réussiront-ils l’exploit ? Le Pays Basque y croit.

img89/2292/aupaabne3.gif
img89/2292/aupaabne3.gif

Partager cet article

Repost0

commentaires