Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 10:51

Cannes : le Père Noël était Basque

Les Cannois voulaient 3 points. Ils les ont eus ! Ou plutôt Bayonne leur en a fait cadeau. Pour une fois qu'ils ont un peu de chance ! Avec ce succès, le quatrième d'affilée à Coubertin (dont un en Coupe), les Azuréens passent du 16e au 12e rang, avec un match en retard, et peuvent souffler un peu pendant les fêtes. Pour la première fois de la saison, Patrice Carteron aligne le même onze de départ deux matches de  suite. Le 4-5-1 de Montpellier avec Boronad en soutien de l'attaquant l'a donc convaincu. Pour la première fois aussi, l'entraîneur, expulsé à Laval, doit suivre la rencontre des tribunes. Pour la première fois enfin, l'équipe n'a plus de marge de manoeuvre sur le premier relégable : Rodez, auteur du nul la veille à Sète, est revenu à hauteur des Cannois (17 points chacun mais un goal-average particulier favorable à Cannes).

Ca commence plutôt pas mal pour les Azuréens, qui cherchent à écarter le jeu. En 20 minutes, ils délivrent sept centres (Bauthéac, Baldé, Marie et Gimenez) mais à chaque fois, Tshibumbu est bien trop seul. Puis plus rien, ou si peu. Juste une accélération de Baldé plein axe, que Boronad prolonge pour Tshibumbu dont le tir du gauche est dévié en corner par Roland (37'). Pour la première fois, la défense Bayonnaise est déstabilisée. Sur la deuxième, Boronad dos au but au premier poteau ne parvient pas à se retourner alors que Bauthéac avait centré du droit cette fois (42'). L'ensemble est cependant bien insuffisant.

Bayonne contre son camp !

A la reprise, rien ne change. Alors Carteron décide de changer. La rentrée de Fouret (61') apporte du soutien à Tshibumbu. Juste après, heureusement que Hiaumet est vigilant sur le coup franc lointain avec rebond de Elissalt (62') ! Cannes, repositionné en 4-4-2, avec Haderbache plus haut, se montre un peu plus dangereux. Et puis, arrive le cadeau du Père Noël Estrade : sur un centre de la droite de Baldé, le gardien Bouet veut tranquillement s'emparer du ballon mais le défenseur le dévie dans son propre camp, alors qu'il n'est pas inquiété (1-0, 72'). Plus personne ne se pose alors la question de savoir comment les Cannois vont marquer : l'Aviron a donné la réponse ! Les Basques confirment qu'ils possèdent la plus mauvaise attaque de National (9 buts), pendant que Cannes s'accroche à son résultat et s'approche d’un 2ème but. En vain. Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse …

A. Boyer

Nice-Matin (Dimanche 21 Décembre)

Partager cet article

Repost0

commentaires