Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 15:40

Une pluie de reports

Les Ciel et Blanc ne pourront pas encore jouer ce week-end. Un nouveau report qui complique sérieusement la suite de la compétition.
Initialement prévue le 6 décembre dernier, la rencontre devant opposer l'Aviron Bayonnais à Cherbourg (17e journée), avait déjà été reportée pour cause d'intempéries.  Repoussée à ce samedi, cette rencontre a une nouvelle fois été reportée, les terrains sur Bayonne ayant été fermés dès jeudi par arrêté municipal. Et au vu des prévisions météorologiques pour le week-end et le début de la semaine prochaine, on se pose également la question sur la tenue du deuxième match en retard de la 19e journée (prévu le 9 janvier dernier et une première fois repoussé) entre l'Aviron et Istres qui doit se disputer mardi soir. A Bayonne, les 16 terrains engazonnés ont été fermés par arrêté municipal. Une décision sur avis des espaces vers de la Ville qui constatent l'état des terrains. Ici, l'intérêt est de protéger les installations. Une décision qui a des conséquences sur les matches du week-end, mais également sur les entraînements de la semaine.
Le coach bayonnais Alain Pochat ne peut que constater . « A la limite, sans même parler des matches qui sont reportés, on peut déjà parler de nos conditions d'entraînement en semaine. Le terrain synthétique de Jean Dauger est déjà limite quand il pleut beaucoup. Cette semaine, on a pu aller s'entraîner à Soustons (mercredi) car les terrains de Lauga et de la Floride sont impraticables. Et cet après-midi (vendredi à 16 heures), on a pu se débrouiller pour pouvoir bénéficier du terrain des Remparts avec une petite opposition pour une vingtaine de joueurs avec des poteaux de rugby. Mais on est parfois et souvent contraint de partager le stabilisé de Didier Deschamps avec les autres catégories du club. Les conditions sont très difficiles et les organismes et articulations des joueurs mis à rude épreuve. »
Pas un week-end de libre
Le calendrier est ainsi organisé qu'il n'y a plus un seul week-end de disponible d'ici la fin du championnat (le 29 mai prochain) pour d'éventuels matches reportés. Là aussi, Alain Pochat s'interroge. « C'est une réflexion plus poussée qu'il faudrait avoir quand on nous fait recommencer les matches début janvier. En Allemagne par exemple, il n'y a aucun match disputé au cours du premier mois de l'année. Et nous, en France, pour le National par exemple, il n'y a aucun match de prévu au mois de juin qui serait plus propice. On pourrait calquer notre championnat sur le calendrier scolaire et les études qui se terminent à la fin du mois de juin. Maintenant, nous aurons des matches à jouer en semaine mais honnêtement, pour ce week-end, on ne pouvait pas faire autrement. » Outre la particularité d'avoir des séances d'entraînement à préparer sans match officiel en fin de semaine, c'est aussi la conduite de ces séances qui pose problème. « J'ai beau chercher, je ne me rappelle plus d'une séance correcte depuis le mois de novembre. Tout le mois de décembre, on a eu la pluie avec tout ce que cela comporte sur les terrains de la ville, et en janvier, la neige s'est ajoutée. C'est très difficile cette année.»

                                Sud-Ouest (Samedi 24 Janvier)

PS : Il n'y a en réalité que 8 terrains engazonnés sur la ville de Bayonne (dont 3 seulement dévolus à la pratique du football pour plus de 20 équipes) et non 16 comme indiqué dans l'article. Juste 2 fois moins ... une contre-vérité de plus de ce journal.
 

Partager cet article

Repost0

commentaires