Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 10:08

"On va y arriver"

Le président des footballeurs bayonnais revient sur une première partie de saison mitigée. Pour lui, le club est à sa place en National, mais ça passe par l'arrivée de nouveaux partenaires.

L'Aviron Bayonnais football arrive à peu près à mi-saison. Quel regard portez-vous sur le parcours de votre équipe ?
Manu Mérin. Nous avons effectué un début de saison très positif et très encourageant. Nous étions alors dans la dynamique de la saison dernière, avec pratiquement la même équipe. Nous sommes allés gagner à Beauvais, nous sommes arrivés en 32ème de finale de la Coupe de France en battant Nîmes, qui évolue en Ligue 2. Et puis à l'approche de l'hiver, nous avons eu un gros coup de mou.

Comment l'expliquez-vous ?

Il y a diverses raisons. D'abord nous avons un effectif qui correspond à nos moyens financiers. Nous avons peut-être été la surprise du début de saison. Et puis les équipes que nous avons rencontrées étaient mieux en place alors que nous, nous étions dans la continuité. Les conditions climatiques ne nous ont pas aidé non plus. Nous avons eu des difficultés à nous entraîner normalement.

De plus, nous avons eu des matches annulés et reportés. Pas de match, pas d'entraînements dignes de ce nom ... L'idéal serait d'avoir un terrain d'entraînement à peu près correct. On s'entraîne sur celui de Lauga qui est vite impraticable. Heureusement que le rugby nous a donné un coup de main en nous laissant utiliser leur terrain synthétique. Je ne comprends pas pourquoi on ne joue pas jusqu'en juin ! Il fait beau, les terrains sont bons, les journées plus longues. Et on pourrait reprendre plus tard. Partout ailleurs, on reprend en septembre, nous c'est en juillet !


Vous avez également été pénalisé par une attaque relativement discrète ...

Oui. Sur le plan offensif, l'équipe n'a pas répondu à nos attentes. Nous sommes la cinquième défense du championnat, ça veut dire que le schéma tactique tient la route. Nous avons des joueurs qui ont vraiment l'envie d'y arriver, mais nous souffrons de grosses carences offensives. Il faut y remédier.


Vous avez donc été actif pendant le mercato...

Oui. Diop nous a rejoint au début de l'année, c'est un milieu offensif. Ibon Enciondo, qui nous a été prêté par Bilbao devrait être qualifié bientôt (a pu jouer à Arles). C'est un jeune attaquant, joueur de couloir. Rémi Laurent aussi va rejoindre le club. C'est un attaquant aussi, un avant-centre, passé par Arles en début de saison. Et notre capitaine, Michel Bidegain, a repris il y a une quinzaine de jours.


Comment voyez-vous le reste de la saison ?

On est toujours en train de se battre contre quelque chose. Mais on va y arriver, grâce à nos valeurs, on va y arriver. L'an dernier, à la mi-saison, nous étions à 12 points du leader. A la fin, on finit 4 points devant tout le monde. J'ai une grande confiance dans le staff technique, vraiment. Ainsi que dans les valeurs morales du groupe. J'espère qu'avec ça, plus les renforts offensifs, on va se maintenir.


L'Aviron est à sa place en National ?

Oui, je le pense. Si on veut pérenniser le foot au Pays Basque, c'est la bonne division. Mais c'est très difficile, nous manquons de moyens. Nous avons un accord avec l'Athletic Bilbao qui nous aide financièrement et sur le plan sportif. On se démène auprès des entreprises locales. Mais nous devons nous structurer, aller au-delà, chercher d'autres partenaires. Les collectivités locales nous ont dit de nous débrouiller pour trouver d'autres financements. C'est ce qu'on fait. On travaille au quotidien, d'arrache-pied. Mais on ne pleure pas. Nous avons deux équipes de jeunes qui évoluent au niveau national, les 14 ans et les 16 ans, notre réserve est en CFA2. Nous sommes le deuxième club d'Aquitaine après les Girondins de Bordeaux.

Antoine Tinel - Sud-Ouest (Lundi 9 Février)
img139/8452/logosudnx7.png

Partager cet article

Repost0

commentaires