Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 08:59


L'Aviron grille un joker

La situation ne s'est pas arrangée samedi soir pour l'Aviron, désormais dernier du classement. A rectifier demain soir contre Cherbourg
L'Aviron rate sa première période. Les joueurs Bayonnais sont revenus aux vestiaires à la pause avec un but de retard. Avec 45 minutes initiales « en dedans », l'Aviron aura sans doute facilité les affaires parisiennes. « On était en retard sur les duels au cours d'une première période cadenassée au milieu du terrain », soupirait Alain Pochat hier en fin de journée. « On perd un ballon au milieu de terrain et on prend un but en contre, c'est râlant, car encaisser un but en contre à l'extérieur, c'est plutôt ennuyeux. » La seconde période sera plus favorable aux joueurs basques qui, malgré quelques coups de pied intéressants à jouer, n'arriveront cependant pas à inscrire le moindre but.

Sannois plus réaliste

En perdant successivement à domicile contre Gueugnon il y a quelques jours et à Sannois samedi soir, les joueurs bayonnais ont grillé deux jokers importants en vue de leur maintien. En plus des deux défaites, ce sont également les deux goal-averages particuliers qui sont désormais défavorables en cas d'égalité en fin de championnat. « Sannois ne nous est pas supérieur sur les deux rencontres. C'est du moins l'impression que les deux matches nous donnent », déclare Alain, « et pourtant, ils nous prennent six points. Nous actuellement, on n'est pas efficace. » C'est la différence qui fait tout en ce moment. L'Aviron Bayonnais surfe entre les petites défaites à l'extérieur et le partage des points à domicile. Tout simplement pas suffisant pour obtenir le maintien actuellement. Cherbourg demain soir (19 heures). C'est encore une semaine à trois matches que l'Aviron va devoir encaisser. Les deux équipes restent sur les mêmes bases au cours des six derniers matches, à savoir, deux matches nuls pour quatre défaites. Le fameux coefficient de spectacularité (cher à Philippe Doucet et sa palette) des deux équipes devrait donner lieu à un match fermé où la défaite sera interdite, mais où un partage des points n'arrangerait aucune des deux formations en vue de leur maintien : « Ils jouent avec cinq défenseurs depuis quelques matches et bétonnent derrière », explique le coach bayonnais. « Nous, on a beau tourner les formules, jouer avec deux attaquants, un vrai numéro 10, il semble qu'on soit un ton en dessous des autres formations. »

Le maintien

Trois matches en retard auront lieu demain. Quatre équipes seront opposées en confrontation directe : Bayonne (22 pts) reçoit Cherbourg (24 pts) et Sannois (22 pts) accueille Calais (26 pts). « Malgré notre mauvaise passe et notre maque d'efficacité, on a vu avec les joueurs après le match contre Sannois, qu'on avait encore un coup à jouer. Mais çà se complique de plus en plus » conclut l'entraîneur Bayonnais.

Jakes Debounco (Sud-Ouest – Lundi 9 Mars)
img139/8452/logosudnx7.png

Partager cet article

Repost0

commentaires