Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 10:38

Les supporters de Didier Deschamps
voudraient se lever

L'Aviron Bayonnais FC dernier au classement reçoit aujourd'hui à Didier Deschamps Cassis Carnoux l'une des bonnes équipes du championnat National, quatrième au classement. Après son énième match nul en match en retard mardi dernier face à Cherbourg, les Bayonnais n'ont plus le choix du résultat pour espérer se maintenir dans la division. La victoire est indispensable. Après il sera temps de regarder du côté du match de la peur du jour entre Cherbourg et l'Entente SSG, et du côté de Libourne qui reçoit Sète, quelles seront les autres bonnes nouvelles du jour.

« Ca fait longtemps qu'ils nous ont pas fait lever du siège». L'auteur de cette phrase est un supporter de l'Aviron FC alors que son équipe avait le plus grand mal à tromper le gardien adverse mardi soir contre Cherbourg. Désespéré, son acolyte assis juste à côté, se mit à prier pour qu'on lui amène une crème dessert, la seule solution de se lever tous pour ... Cet échange venu des tribunes touche en plein dans le mille le problème des Bayonnais. Ils ne marquent pas et n'ont jamais marqué beaucoup dans ce championnat. Imaginez, seulement 12 buts en 26 rencontres. Impossible d'obtenir régulièrement la victoire avec un ratio offensif si peu élevé.

Pourtant ce n'est pas faute de se créer des occasions. Dernier exemple en date, ce fameux match contre Cherbourg. Face à un bloc hyper défensif, l'Aviron a tout de même obtenu deux occasions très claires de marquer. Les hommes d'Alain Pochat savent donc jouer au football. Mais devant, quel que soit le joueur qui se retrouve chargé d'exécuter le dernier geste, il se trouve bien trop timide pour pouvoir transformer l'occasion en but.

Face à Cassis Carnoux aujourd'hui, les Bayonnais devront montrer une vraie volonté offensive pour enfin faire lever le public de Didier Deschamps qui n'attend que cela. Que ce soit derrière, au milieu ou devant la volonté d'aller vers l'avant, de se battre et la prise d'initiative seront déterminantes pour l'issue de la rencontre. C'est en forçant le destin ...

Marc Dufrêche (Le journal du Pays Basque – Samedi 14 Mars)

Partager cet article

Repost0

commentaires