Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 19:38

L'Aviron veut la passe de trois

Vainqueurs lors des deux dernières rencontres grâce notamment à deux buts de leur attaquant Rémi Laurent, les Bayonnais veulent confirmer ce soir avec la réception de Pacy sur Eure.

“Il nous reste dix matches à jouer dont six à domicile. Si on peut faire le plein, ça sera très bien”, l’analyse est d’Alain Pochat, l’entraîneur de l’Aviron Bayonnais FC. Après la victoire à Calais la semaine dernière, le camp bayonnais croit plus que jamais à son maintien en National. Faire le plein à domicile commence dès ce soir avec la réception à Didier Deschamps de Pacy sur Eure.

Actuel septième au classement les Normands n’espèrent plus rien dans ce championnat. Ils sont à l’abri de la zone des relégables et trop loin pour prétendre à un accessit en ligue 2. Pacy sur Eure viendra donc en toute décontraction. Une donnée qui pourra jouer en faveur des basques. Si les bleu et blanc affirment rapidement leurs ambitions et envoi un message clair, “aujourd’hui on ne gagne pas à Bayonne”, l’adversaire pourrait laisser filer une rencontre comme il l’avait fait il y a quatre journées à Rodez, défaite 4-0. Dans le cas où Bayonne se montrerait plus timoré, les Normands ne se priveront pas d’essayer jusqu’au bout de “ramener un résultat positif du pays basque”, comme le dit Marc Coplo, l’entraîneur de Pacy sur Eure sur le site internet de son club.

“Rendre la confiance”

Pour emporter une troisième victoire de rang, l’Aviron Bayonnais pourra compter avec son attaquant débarqué lors du marché hivernal, Rémi Laurent. Venu à Bayonne en provenance d’Arles pour tenter de redonner de l’allant à une attaque en panne, ce jeune avant centre de 21 ans formé à Troyes n’a pu enrayer dès son arrivé la chute d’efficacité des Bayonnais devant les buts adverses. Buteur décisif lors des deux dernières rencontres gagnées par l’Aviron, Rémi Laurent donne actuellement raison à ceux qui l’ont fait venir à Bayonne, notamment Alain Pochat. “J’essaye de leur rendre la confiance qu’ils m’ont accordée sur le terrain”, dit d’ailleurs l’attaquant en parlant de ses entraîneurs. Si Bayonne va mieux ce n’est pas un hasard non plus. Jamais dominés dans ce championnat, les Basques ont fait jeu égal avec les “gros” comme avec les plus modestes. Mais la confiance a fui la troupe bayonnaise et avec elle ce petit plus de chance qui permet de faire basculer une rencontre.

La chance tourne

Depuis quatre rencontres et un changement de dispositif, les basques ont retrouvé des intentions de jeu plus offensives. Mieux équilibrée, solidaire, la victoire n’était plus qu’une question de minute. Rémi Laurent confirme : “la première contre Cassis nous a fait énormément de bien. Celle de Calais a vraiment confirmé ce changement. La chance est passée de notre côté et surtout on a très bien joué”. L’Aviron Bayonnais FC croit en sa bonne étoile pour cette fin de saison et pourquoi ne pas imaginer un parcours équivalent à celui du début de championnat qui les avait vus côtoyer la première place avec quatre victoires et deux nuls au bout de sept journées. En tout cas la motivation est là comme l’affirme l’homme en forme du moment, Rémi Laurent : “tous les joueurs sont très motivés. Depuis quelques matchs on a retrouvé une super-mentalité et on ne lâche rien. Le coach est derrière nous et nous pousse. J’ai été recruté pour marquer. Il faut qu’on mette le bleu de chauffe et ça payera en fin de saison.”

Marc Dufrêche (Le journal du Pays Basque – Vendredi 27 Mars)

--------------------------------------------

L'Aviron, dans une bonne série actuellement, va tenter ce soir d'obtenir une troisième victoire d'affilée.
C'était arrivé au tout début du championnat au mois d'août. Jamais alors depuis ce temps, l'Aviron Bayonnais n'a-vait obtenu deux victoires d'affilée en National cette année. Après le succès mérité contre Cassis il y a une dizaine de jours, les joueurs Basques sont allés s'imposer à Calais samedi dernier. Une victoire acquise contre un rival direct, potentiellement, au maintien et qui est arrivé notamment au bout du troisième match disputé en sept jours. Pour des joueurs amateurs, disputer trois matches en une semaine est déjà difficile. Prendre 7 points sur 9 contre Cherbourg, Cassis et Calais, est surtout une très bonne affaire comptable. Les joueurs d'Alain Pochat sont aussi sur une bonne dynamique positive qui va leur permettre d'aborder les futures rencontres un peu plus sereinement.

Des joueurs qui se révèlent

En matière défensive pour commencer. Entre le 24 février dernier et samedi soir à Calais, l'Aviron a su stabiliser ce paramètre en n'encaissant qu'un seul but (à Niort) sur six rencontres disputées. La stabilité et les repères entre les « purs » joueurs à vocation défensive y sont certainement pour quelque chose même si l'ensemble de l'équipe fait les efforts dans son replacement à la perte du ballon. Duhour, Estrade, Flegeau, Degoul, Roland et Laporte sont aussi les garants de cette bonne passe.

Un adversaire à sa portée

En matière offensive, il y a aussi du mieux depuis quelque temps. Même si le contenu des rencontres était satisfaisant, les matches à domicile n'offraient que peu d'occasions de s'enflammer au cours de la période noire de l'Aviron. Depuis quelque temps, les occasions étaient bien présentes mais sans trop influer sur le résultat final des rencontres. Contre Cassis et Calais, les 2 buts inscrits par Laurent ont été décisifs. Même si, à côté, les occasions de « tuer » les trois derniers matches ont été pléthores, l'Aviron n'a pas encore trouvé son véritable chasseur de but. Rémi Laurent peut-être l'homme de la situation. Ce soir, contre des Pacéens qui ne se font plus guère d'illusions pour l'accession en Ligue 2 (13 points de retard sur le 3e, Arles) depuis leur dernière défaite à domicile contre Laval (2-0), l'occasion est belle de glaner un troisième succès de rang, exploit pas encore réalisé cette année. Une victoire et les 3 points qui vont avec, ramèneraient même les Bayonnais à six longueurs de leurs adversai- res. Chaque point vaudra de toute façon cher quand on regarde la situation de ce championnat qui colle les huit dernières équipes en 5 petits points.

Jakes Debounco (Sud-Ouest – Vendredi 27 Mars)
img139/8452/logosudnx7.png
-----------------------------------

Ce soir, stade Didier Deschamps (20h00)

Bayonne (16e, 29 points) - Pacy (7e, 38 points)

Arbitre : M. Husset

Partager cet article

Repost0

commentaires