Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 14:32

Bayonne, le trio gagnant

Après Cassis et Calais, l'Aviron Bayonnais s'est offert vendredi soir le scalp de Pacy. Une belle série qui replace l'Aviron en position plus confortable.
Cassis et Calais, les deux derniers adversaires de l'Aviron, étaient tombés sur le même score (1-0). Vendredi soir, Pacy, qui pourtant jouait sans rien à craindre mais sans trop grand-chose à espérer non plus de sa fin de saison, a terminé cette rencontre de la 29e journée fanny elle aussi (1-0). Encore du mal à tuer un match. On pourra toujours trouver à redire sur cette satanée efficacité offensive qui oblige les joueurs bayonnais à jouer sur la tangente en fin de rencontre et avoir peur jusqu'au bout du temps additionnel, comme cela avait été le cas à Calais notamment. Une équipe n'est jamais à l'abri d'encaisser un but stupide lorsqu'elle ne mène que d'un but. Et dans la position actuelle de l'Aviron, la conséquence immédiate serait la perte de deux points non négligeables pour la fin de saison. Vendredi soir, l'Aviron a eu deux ou trois opportunités pour marquer ce fameux second but mais a manqué de justesse et de précision dans la finition.

Un buteur décisif

Pour autant, l'Aviron a peut-être trouvé le buteur qui lui manquait pour se sortir de sa mauvaise passe en championnat. Rémi Laurent vient d'inscrire les trois derniers buts de l'Aviron contre Cassis, Calais et Pacy offrant neuf points à ses coéquipiers. Un penalty il y a quinze jours, à point nommé la semaine dernière pour reprendre un centre de Marc Estrade et à la conclusion d'un excellent mouvement vendredi soir. Khassi Diop, Nicolas Flégeau, Ibon Enciondo et Fabrice Seidou ont amorcé un jeu dans le petit périmètre, côté gauche, à une touche de balle. La conclusion de Laurent est parfaite et ce n'est certainement pas un hasard de se retrouver à cet endroit-là au bon moment.

Solidité défensive

Avec un seul but encaissé en sept rencontres, le quintette Ximun Duhour, Marc Estrade, Nicolas Flegeau, Gérard Roland, Manu Degoul est solide, quasiment infranchissable. Les autres ne donnent pas leur part aux chiens non plus mais ces cinq-là sont plus que complémentaires. Les Normands n'auront pas été très dangereux vendredi soir à part sur quelques coups de pied arrêtés dont l'un d'eux aurait pu faire mouche sans le retour in extremis du latéral gauche bayonnais.

Le point au classement

À l'agonie au niveau comptable il y a trois journées, l'Aviron s'est débarrassé de la lanterne rouge et s'est extirpé de la zone rouge. Sans pour autant être totalement sortis d'affaire à neuf journées de la fin, les Bayonnais peuvent jouer plus sereinement les prochaines rencontres. En attendant les deux derniers matches en retard demain soir (Calais-Libourne et Sannois-Rodez), l'Aviron possède trois longueurs d'avance sur le premier relégable Gueugnon.

La prochaine journée

L'Aviron (13e, 32 points) et ses trois victoires de rang, s'attaque à du très lourd en fin de semaine. Rodez est actuellement l'équipe la plus en forme du National (8e, 39 pts). Les Ruthénois, sur la lancée de leur excellent parcours en Coupe de France, restent sur huit matches sans défaite (sept victoires et un match nul samedi à Laval) et pourraient très bien terminer dans le quinté de tête. Les joueurs de Franck Rizzetto auront disputé leur match en retard de la 22e journée à Sannois demain soir. Peut-être un avantage physique dont les Bayonnais pourraient se servir pour aller décrocher de précieux points samedi soir.

Jakes Debounco (Sud-Ouest – Lundi 30 Mars)
img139/8452/logosudnx7.png

Partager cet article

Repost0

commentaires