Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 13:57


Menés deux fois au score, les Bayonnais ont su trouver les ressources pour arracher le match nul dans le temps additionnel face aux Lavallois (2-2).
Le Stade Lavallois ne veut absolument pas revivre les années précédentes où ses rêves d'accession lui avaient été arrachés lors des dernières journées. Les Mayennais venaient donc assurer quasi mathématiquement leur montée en Ligue 2.
Une entame délicate
Le match aurait pu tourner au cauchemar. Car, sévèrement, battus à Croix-de-Savoie, les Bayonnais ont connu un début de rencontre délicat à gérer. Bidegain se blesse d'entrée de jeu. Et le temps de se faire soigner, l'Aviron joue en infériorité numérique et encaisse un but de Duhamel dès la première occasion Lavalloise (8e, 1-0). Et le milieu de terrain bayonnais doit en plus laisser sa place à Escude. « On a eu quelques soucis au début, notre milieu en losange et notre organisation avaient du mal à se mettre en place » reconnaît Alain Pochat. « Mais il y a peu, dès qu'on encaissait un but, çà devenait tout de suite très compliqué. Là, on a bien réagi. C'est très encourageant pour la suite. » La force de caractère des joueurs basques les pousse à l'égalisation. Un centre du nouvel entrant et une tête rageuse du capitaine Estrade (15e, 1-1). Les compteurs sont remis à zéro ! Le jeu court à une touche de balle des Mayennais fait merveille mais les Bayonnais, bien en place, ne souffrent pas de la comparaison et se procurent plus de situations dangereuses que leurs adversaires.
Même scénario catastrophe
Mais au retour des vestiaires après la pause, le scénario catastrophe se reproduit. Duhamel se retrouve encore tout seul aux avant-postes et redonne l'avantage aux siens d'une frappe puissante du pied gauche (52e, 1-2). Le coup est rude pour l'Aviron. Et il faut 20 bonnes minutes aux hommes d'Alain Pochat pour se remettre en ordre de marche. « On a essayé de mettre un peu plus de poids devant en seconde période pour revenir. Et on y arrive avec un but venu d'ailleurs. Mais ça récompense surtout tous les joueurs, leur débauche d'énergie. Et c'est surtout un point précieux qui peut compter au final. » Un incroyable final ! On joue depuis deux minutes dans le temps additionnel. Sur un centre venu de la droite, Camiade, dans la surface, hérite du ballon, contrôle de la poitrine avant d'effectuer un ciseau retourné qui termine sa course dans la lucarne de Balijon (92e, 2-2). Un incroyable but qui souligne la détermination des joueurs bayonnais à ne rien abandonner sans lutter. Et comme par ricochet, Duhour, dans la minute qui suit et à l'autre bout du terrain, sauve les siens d'une double parade sur sa ligne sur un coup franc bien tiré par Raddas et repris à bout portant par Chapuis (93e). Ce point pris samedi soir a valeur de victoire, notamment dans l'état d'esprit affiché. De bon augure pour la fin de saison !

Jakes Debounco (Sud-Ouest – Lundi 27 Avril)
img139/8452/logosudnx7.png
--------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost0

commentaires