Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 19:50

« Prendre des points pour obtenir l’essentiel »
Trois questions à Alain Pochat, entraîneur de l'Aviron Bayonnais.

 

Comment s'est passée cette semaine, après la défaite 0-1 à domicile contre Libourne qui a dû vous faire mal ?

Déjà, elle a été assez courte, puisqu'on part ce jeudi. On aura eu trois entraînements pour se remobiliser, faire abstraction de cette déception, et essayer de repartir du bon pied. Après le nul de Laval (2-2, NDLR), cet échec est râlant car on se fait prendre bêtement sur coup de pied arrêté, qui place Libourne sur l'autoroute. Philippe Hinschberger (entraîneur de Laval), que j'ai chaque semaine au téléphone puisqu'il rencontre avant nous nos futurs adversaires, m'a bien dit que Cherbourg n'avait pas usurpé son succès, et que l'addition aurait pu être plus salée.

Quelle image conservez-vous du match aller, soldé à 0-0 ?

Très défensive, contrairement à la présentation qui m'en avait été faite en début de saison, selon laquelle il s'agissait d'une équipe très joueuse. Elle n'était pas forcément au mieux, elle avait tenté de se rassurer tant bien que mal en venant à cinq derrière pour tirer le nul. À l'image de notre pratique habituelle, on avait essayé de la bousculer, mais notre match avait été criant d'inefficacité offensive malgré les occasions. Lorsqu'on a eu l'opportunité de marquer le premier but, en règle générale on a remporté la mise, comme dans la série de cinq victoires qui avait suivi la venue de Cherbourg (entre le 14 mars et le 11 avril, 1-0 contre Cassis, Calais, Pacy, Rodez et Louhans, NDLR), et qui nous avait donné un bon bol d'air. Mais, si l'on n'est pas ridicules dans le jeu, notre potentiel offensif est peut-être en dessous du niveau pour le National.

Cherbourg, Cannes, Istres, Beauvais : pas simple, ce calendrier des extrêmes...

Il nous reste quatre matches difficiles, il faut absolument arriver à prendre des points pour obtenir l'essentiel, il en manque quelques-uns pour enfoncer le clou. Affronter des équipes qui ont le même besoin et sont axées sur le résultat produit des matches cadenassés, et la première qui commet une erreur d'inattention la paie cash. Se rassurer dès vendredi soir serait donc idéal, mais on s'attend à une rencontre compliquée devant une formation regonflée à bloc après son déplacement à Laval.

Ouest-France (Jeudi 7 Mai)
--------------------------------------------------------------

Ne pas laisser passer l'occasion

L’Aviron Bayonnais FC se rend demain à Cherbourg avec pour objectif de rattraper le faux pas Libournais. Face à une équipe qui va jouer son va-tout pour sa survie en National, les Basques auront des occasions sur les contres. A eux de se montrer opportunistes.

Il reste quatre matchs et l'Aviron Bayonnais FC n'a pas encore sauvé sa place en National. De Créteil (12e) à Cherbourg (20e) tous sont concernés par le maintien avant la 35e journée qui se dispute demain soir. Dans ce mini-championnat à neuf équipes, l'Aviron Bayonnais FC (16e) est en milieu de tableau, cinquième avec quatre points d'avance sur Niort (17e), le premier relégable. Les Basques vont devoir prendre au moins quatre points lors de ces quatre dernières rencontres pour atteindre leur objectif de la saison à savoir se maintenir en National malgré le plus petit budget de l'ensemble des vingt clubs.

Les bleu et blanc pensaient bien profiter de la venue de Libourne le mal classé la semaine dernière pour s'assurer une fin de championnat sans stress. Mais en déjouant totalement, ils se sont au contraire remis une pression dont ils se seraient bien passés. En déplacement demain chez le dernier Cherbourg, l'Aviron a une nouvelle occasion de prendre des points précieux. Mais les Bayonnais ont la malchance en cette fin de championnat de jouer face à des équipes en plein renouveau. Ce fut le cas face à Libourne qui venait de l'emporter à Laval. Ce sera le cas encore contre Cherbourg qui vient lui aussi de s'imposer chez les «tango» alors que leur dernier succès daté du 30 janvier.

Autant dire que l'adversaire s'annonce coriace. D'autant plus qu'à l'inverse de l'Aviron qui dispose encore d'un joker, Cherbourg n'a plus droit à l'erreur et doit gagner, gagner et encore gagner. La tactique des gars de l'Est sera donc de mettre la pression sur les Basques, d'attaquer pour marquer. Dans ce schéma-là, l'Aviron aura des contres à exploiter, c'est certain. Les bleu et blanc vont devoir se montrer opportunistes, une qualité qu'ils n'ont pas souvent mise en valeur cette saison.

Si une victoire est bienvenue du côté de Cherbourg, c'est que les hommes du président Manu Mérin vont devoir par la suite affronter Istres (1er) et Cannes (4e), deux ténors de ce National, avant d'accueillir pour la dernière journée Beauvais (13e). Autant dire qu'il sera difficile de prendre des points pour Bayonne.

Marc Dufrêche (Le journal du Pays Basque – Jeudi 7 Mai)

Partager cet article

Repost0

commentaires