Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 15:33

L’Aviron face à son destin

L‘heure n’est plus à la rigolade sur les Bords de Nive. Les Ciel et Blanc ne sont plus qu’à 2 points de la zone relégable à 3 journées de la fin du championnat. Et les signaux sont clairement passés au rouge samedi soir après le match à Cherbourg. En effet, la 35ème journée de championnat a viré au scénario catastrophe pour l’Aviron. Alors que les Bayonnais s’inclinaient sur la pelouse de Cherbourg, dans le même temps, les mauvaises nouvelles provenant des autres terrains du National se succédaient. Tous les concurrents directs au maintien venaient de récolter des points qui valent de l’or à cet instant de la saison. Mais pour être honnête, le danger rodait depuis un moment déjà, au vue du contenu décevant des dernières rencontres bayonnaises et de la bonne dynamique des concurrents directs.

Ainsi, le capital points et confiance emmagasiné lors de la série de 5 victoires consécutives qui avait remis l’Aviron sur de bons rails, a fondu comme neige au soleil et la marge de manoeuvre s’est considérablement réduite au regard du calendrier qui attend les Basques. Les 2 derniers rendez-vous totalement manqués face à Libourne et Cherbourg, conjugués à la révolte des mal classés, sont lourds de conséquences dans la course au maintien. Faute de rigueur et d’investissement, les joueurs d’Alain Pochat ont perdu une grosse partie de leur bénéfice et voient venir le vent du boulet. Preuve qu’en sport, rien n’est joué d’avance et que la remise en question doit être permanente. Et l’avance comptable n’était en fait qu’un trompe l’œil.

En plus, la suite du programme a de quoi inquiéter. Au-delà d’une réaction d’orgueil, la victoire est obligatoire samedi. Et l’opposition sera de taille face à la mythique équipe de l’AS Cannes (4ème) qui se déplace avec de très grosses intentions également. En effet, les Cannois sont lancés à la vitesse grand V à la poursuite de Arles (3ème), afin de décrocher la 3ème et dernière place qualificative pour la montée en Ligue 2 (Istres et Laval ayant composté officiellement leur tickets pour l‘étage supérieur le week-end dernier). Pas de quoi rassurer franchement. Le compte à rebours est donc lancé avec respectivement en ligne de mire pour les Basques et les Méditerranéens : le maintien et la Ligue 2. C’est dire l’enjeu qu’il y aura autour de ce match.

Cette semaine, les Bayonnais devront donc vite remettre leurs idées en place et retrouver toutes les vertus morales, physiques, techniques qui leur avaient permis de rivaliser contre les grosses écuries du championnat. Beaucoup de ressources et d’ingrédients qui ont fait défaut ces derniers temps. Si le maintien semblait à portée de main il y a 15 jours à peine, c’est désormais la relégation qui est aux portes de la maison des Ciel et Blanc qui conservent malgré tout leur destin entre leurs mains. Là est l’essentiel. A 3 journées du coup de sifflet final, le championnat National est très loin d’avoir rendu son verdict.

Tous derrière les bleus !

Partager cet article

Repost0

commentaires