Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 13:00


Tout se jouera vendredi soir
SAISON 2003/2004 - CFA

Des nouvelles de l’adversaire :

Entre blessures et suspensions, Alexandre Clément et son staff ont choisi d'emmener 14 joueurs à Bayonne pour la dernière journée de National. Arrivé cet hiver et auteur de bonnes prestations en équipe réserve, le gardien de but Parfait Mandanda (petit frère du gardien marseillais Steve Mandanda) sera titularisé d'entrée et cela pour la première fois de la saison. En défense, Antoine Ponroy fait également son retour dans le groupe après un mois d'arrêt. Parti avec son équipe ce midi en direction de Bayonne, le coach a également fait appel à 3 jeunes joueurs beauvaisiens issus du centre de formation. Habituellement titulaires en 18 ans et Seniors DH, Owen Riet, Pierre Lefèvre et Loic Lemaître devraient jouer demain soir.

Le groupe beauvaisien :

Mandanda, Carlier, Ponroy, Ponge, Dikaba, Menessou, Guignery, Graton, Ramdani, Riet, N'Goma, Lemaître, Lefèvre, Ouédraogo

                                --------------------------------------------------------
La solidarité, vertu bayonnaise de cette fin de saison, aura permis à l’Aviron de partager les points du match nul sur le terrain du leader Istres, une semaine après avoir pris les trois points de la victoire face au 3ème du classement, Cannes. Bayonne avait beaucoup à craindre avant ces deux rencontres ; pourtant c’est peut-être face aux premiers de la classe que les Bayonnais auront gagné le maintien. Tenir tête aux meilleurs, une manière bien basque de montrer qu’ils ont leur place en National.

Certes, le maintien n’est à ce jour pas encore acquis avant l’ultime journée de vendredi soir, mais les hommes d’Alain Pochat ont leur destin en mains. Un match nul suffit maintenant au bleu et blanc pour les voir repartir l’an prochain en National. La dernière rencontre aura lieu à Didier Deschamps face à Beauvais une équipe qui ne joue plus rien cette saison. L’espoir est donc grand aujourd’hui chez les Basques de voir l’objectif atteint.

Face à Istres, les hommes de l’entraîneur Alain Pochat ont montré l’esprit de groupe qui permet de déplacer des montagnes. L’envie et la solidarité ont vite fait d’équilibrer des débats face à un adversaire supposé supérieur. L’Aviron aurait même pu revenir avec la victoire faute au manque d’efficacité offensive. Mais comme à l’image de la saison, les Bayonnais n’auront pas réussi à marquer ce but qui fait la différence. Le secteur de l’attaque aura été le gros point noir de la saison empêchant l’Aviron d'acquérir le maintien bien avant cette dernière journée. Heureusement, les Basques ont fait l’effort nécessaire pour ne pas avoir à gagner impérativement le dernier match. Pour une équipe en proie à des difficultés offensives, la nuance a son importance.

Marc Dufrêche - Le journal du Pays Basque
---------------------------------------------------------------


L'Aviron décroche le nul (0-0) hier soir chez le leader. Dans le même temps, Niort a été battu sur ses terres par Calais. Le verdict final attendra, le maintien se rapproche. Cherbourg (36 pts), Calais (37), Niort et Libourne (40), l'Aviron (42) et Créteil (43) étaient tous rivaux directs hier pour le maintien en national. La donne était simple lors de cette avant-dernière journée : l'Aviron, en faisant aussi bien hier soir que leurs poursuivants immédiats, Libourne (à Sannois) et Niort (à domicile contre Calais), conservaient leur destin en main pour obtenir leur maintien lors de la clôture du National vendredi prochain.

D'entrée de jeu, le défenseur Bayonnais Gérard Rolland est tout prêt d'ouvrir le score sur un corner mais le ballon heurte la barre Istréenne (6e). Le début de match est assez équilibré et l'on apprend assez vite que les Calaisiens ont ouvert la marque à Niort (23e). Une très bonne nouvelle pour le clan Basque qui va tenir le match nul à Parsemain jusqu'à la pause. Par contre, au rayon mauvaises nouvelles, les Chamois égalisent juste avant le retour aux vestiaires. Les Bayonnais possèdent à ce moment-là 43 points, Libourne et Niort pointant à deux longueurs. Calais, Cherbourg et Sannois descendent officiellement en CFA.

Mais Calais réagit dès le retour sur le terrain à Niort en reprenant l'avantage (54e) alors que Libourne inscrit deux buts coup sur coup à Sannois (66e et 70e). Il reste un quart d'heure et si çà ne bouge plus nulle part, les Bayonnais réalisent la bonne opération de la soirée. Mais il faut tenir à Istres et espérer que Niort n'égalise plus. Malgré des fins de rencontres stressantes en Provence et dans les Deux-Sèvres, les marques n'évolueront plus.

L'Aviron (43 pts) possède désormais trois longueurs d'avance sur le duo Calais-Niort, les deux premiers relégables Un simple match nul à Deschamps vendredi contre Beauvais (20 heures), qui ne joue ni la montée, ni la descente cette saison, assurera le maintien définitif aux hommes d'Alain Pochat.

Jakes Debounco (Sud-Ouest - Samedi 23 Mai)
img139/8452/logosudnx7.png
------------------------------------------------
TOUS AU STADE
EN BLEU ET BLANC


Partager cet article

Repost0

commentaires