Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 12:10

« Rien n’est encore joué »

L'entraîneur bayonnais reste vigilant avant la dernière rencontre de championnat.
L'Aviron Bayonnais avait tout à craindre de cette avant-dernière journée. Malgré les trois points pris la semaine précédente face à Cannes, les Bayonnais pouvaient de nouveau perdre beaucoup avec ce déplacement chez le leader Istres alors que leurs principaux rivaux pour le maintien, avaient, a priori, des matches plus aisés. Mais en National, chaque rencontre est une lutte permanente. Ce qui devrait encore plus bonifier la performance des joueurs basques si d'aventure ils parvenaient à se maintenir.

Un point ultra-important !

« Il ne faut surtout pas croire que tout est fini », se méfie Alain Pochat, « il faudra ferrailler jusqu'au bout et rester très vigilant. Car on voit toujours des scénarios bizarres sur des dernières journées. » En attendant la soirée de vendredi et la réception de Beauvais, les joueurs bayonnais ont au moins su conserver leur destin en main. En allant chercher un point plus que précieux à Istres (0-0). Un point qui permet aux coéquipiers de Marc Estrade de se « contenter » d'un simple partage des points face à Beauvais vendredi soir plutôt que d'être obligé de vaincre les Picards. Tout est dans la nuance !

Vendredi soir, à Istres, l'Aviron a une nouvelle fois joué avec ses armes : « Tout le monde s'est montré solidaire. Il le fallait quand on sait qui il y avait en face », s'est réjoui Alain Pochat. « On est content de ramener ce point car c'est aussi une rencontre dans la continuité de notre victoire contre Cannes. Tant dans l'investissement des joueurs, dans leur solidarité que dans la conduite du match. On n'a jamais fait n'importe quoi. »

Avec une formule en 4-4-2 et un milieu en losange, on ne peut même pas dire que l'Aviron s'était déplacé dans l'optique de tout verrouiller derrière : « On est très bien entré dans la partie et on aurait pu marquer ce fameux premier but par Gérard Roland sur corner ou Sylvain Heckly juste avant. On aurait même pu bénéficier d'un penalty suite à une faute commise sur Steven Giron. Cela dit, on a été très rigoureux dans les consignes pour les empêcher de jouer leur football et ils ont été obligés d'abuser du jeu long », se félicitait le coach bayonnais. Seul petit point noir, la blessure du gardien Ximun Duhour à dix minutes de la fin de la partie : « Ximun a eu le nez cassé sur une sortie aérienne mais il a tenu jusqu'au bout du temps additionnel. » Cette blessure ne devrait pas l'empêcher de tenir son rang vendredi soir. Les Bayonnais repartent au boulot dès ce soir. « Si on veut obtenir notre maintien, il faudra aller se le chercher », conclut Alain Pochat. Et contre une équipe dépourvue de toute pression, ce ne sera pas si simple que cela.

Jakes Debounco (Sud-Ouest – Lundi 25 Mai)
img139/8452/logosudnx7.png

Partager cet article

Repost0

commentaires