Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 17:57

Le maintien sur 90 minutes

Il ne manque qu'un petit point aux Bayonnais pour se maintenir. Le coup est plus que jouable.
Il y a dix mois, l'Aviron Bayonnais entamait sa nouvelle campagne en National par une probante victoire à Beauvais. Le tout dans l'anonymat le plus complet. Ce soir, les joueurs basques d'Alain Pochat bouclent la boucle avec la réception des Picards. Et un nul suffit aux Bayonnais pour se maintenir.

Contre vents et marées

On ne donnait pas cher de la peau des coéquipiers de Marc Estrade en début de saison. Avec le budget le plus petit du championnat, nombreux étaient ceux qui pensaient que l'Aviron Bayonnais ferait partie à coup sûr des quatre équipes reléguées en fin d'exercice. Mais les joueurs basques se sont accrochés aux branches tout au long de la saison. Avec une défense de fer (5e du championnat derrière Istres, Laval, Cannes et Créteil), les Bayonnais ne sont plus très loin du but. Le replacement défensif du onze sur le terrain et les nombreux duels gagnés y sont pour beaucoup. Cohésion collective, générosité et solidarité auront été les maîtres mots cette année pour tenter de décrocher ce fameux maintien. Car si en matière offensive, l'Aviron a plus ou moins galéré (vingt matches sans marquer un but), en matière défensive, ce fut tout le contraire (dix-huit matches sans encaisser le moindre but). Et le petit point ramené d'Istres fait alors toute la différence : l'Aviron n'a pas besoin de gagner pour se sauver.

Leçon de maintien

Et ce petit point manquant peut être analysé de deux manières. La première positive, c'est le fait de n'avoir pas perdu une seule fois à Deschamps contre les équipes du Top 4 du championnat. Avec deux victoires acquises contre Cannes et Arles, plus deux matches nuls contre Istres et Laval, ces huit points pris contre les formations les plus solides du championnat ont permis aux Basques de rester maîtres de leur destin. La deuxième raison à ce petit point manquant, c'est au contraire le fait d'avoir un goal-average particulier plutôt négatif contre les rivaux directs au maintien. En effet, en cas d'égalité avec Libourne ou Niort, les Bayonnais ne se sauveraient pas. En revanche, un cas d'égalité avec les Calaisiens serait synonyme de maintien. Et c'est pour cette raison que les Bayonnais ne peuvent pas se permettre le luxe de perdre ce soir. Ils seraient alors dépendants des autres résultats.

Ce soir, l'Aviron aura certainement la chance d'avoir dans ses rangs l'ancien capitaine de Beauvais, Gérard Roland. Auteur d'une excellente saison, l'ex-Picard donnera sans doute à ses partenaires des pistes importantes pour faire déjouer ses anciens coéquipiers. Des Beauvaisiens qui ne seront pas au complet ce soir (trois joueurs suspendus et quelques blessés) et qui arrivent sur la Côte Basque avec de jeunes joueurs. Une bonne nouvelle pour l'Aviron.

Jakes Debounco (Sud-Ouest – Vendredi 29 Mai)

img139/8452/logosudnx7.png 

Ce soir - Stade Didier Deschamps - 20h00

Bayonne (15e, 43 pts) - Beauvais (9e, 47 pts)

Arbitre : M. Billong
------------------------------
img293/805/multiplexfootnaten2.png

Partager cet article

Repost0

commentaires