Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 13:24

Un savant dosage

Alain Pochat a voulu une équipe équilibrée et ambitieuse. Le recrutement est, semble-t-il, porteur d'espoirs.
A regarder sur le papier, l'Aviron Bayonnais Football Club version 2009-2010, a fière allure. Bien que l'équipe entraînée par Alain Pochat n'ait assuré son maintien qu'au soir de l'ultime journée, le recrutement a été rondement mené. « Nous n'avons pas pu anticiper, mais nous avons bien travaillé », souligne l'entraîneur.

« Ce n'était pas sorcier, sourit Alain Pochat. On savait très bien quels secteurs on devait améliorer ». Mais si sur certains postes le staff bayonnais n'a eu que l'embarras du choix, pour ainsi dire, ce ne fut pas la règle. Notamment en ce qui concerne les milieux défensifs.

Toujours est-il que le coach, qui a souhaité trouver un « équilibre » juge les choix « rationnels ». Il pourra compter dès lundi, jour de la reprise, sur un groupe de 20 à 24 joueurs susceptibles d'évoluer en National. Une reprise qui s'effectuera l'esprit libre puisque la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG) a adressé à l'ABFC ses félicitations pour sa gestion financière. Un véritable soulagement pour Alain Pochat qui ne voulait pas revivre la même situation que la saison passée. À savoir reprendre le chemin des terrains sans avoir l'assurance de débuter le National. « La gestion a vraiment été bien faite, s'en félicite-t-il. Tout est clean. Quand on voit tout ce qui se passe autour, nous ne sommes pas peu fiers d'avoir assuré le maintien avec des moyens limités ».

C'est donc vers un recrutement ciblé que se sont orientées les démarches printanières. « On voulait des joueurs qui ont un vécu en National, prévient Alain Pochat. C'est important car notre groupe est très jeune ». Sans surprise, c'est vers l'avant que les efforts se sont concentrés.

Puissance et polyvalence

Ainsi, Farid Boutadjine, ses dix buts et autant de passes décisives la saison passée avec l'Entente Sannois -Saint Gratien en est le parfait exemple. À 25 ans, il est déjà habitué à se frotter aux défenses du National. Même profil pour Sébastien Pennachio. 26 ans et près de 70 matches en National avec Calais où ce milieu de terrain (2 buts) porta le brassard. Joueur polyvalent, capable de jouer dans l'axe ou sur les côtés, c'est lui qui a demandé à venir jouer à Bayonne. « Un garçon motivé », selon Alain Pochat. Âgé de 20 ans, Karim Boutadjine, le petit frère de Farid arrive de Laval. S'il a plus souvent joué en CFA2, il est apparu trois fois en National (1 but). « J'ai d'excellentes relations avec Philippe Hinschberger, l'entraîneur de Laval. Il m'a dit qu'il voulait le garder pour jouer en Ligue 2 », raconte Alain Pochat. Sa puissante, sa polyvalence pourraient faire de ce jeune gaucher une bonne surprise cette saison. Autre attaquant arrivé, en provenance de Tarbes et Toulouse-Fontaines, Chaahbi Abdelillah.

Plus en retrait, Soki N'Zinga, joueur de couloir doté d'une belle explosivité avait été repéré par Alain Pochat à Montluçon. Il a marqué dix buts la saison dernière avec Concarneau et était de la partie contre Lyon en 32e de finale de la coupe de France. Passé par Brest en Ligue 2, on attendra de lui qu'il vienne porter le danger sur les côtés, en appui de Rémy Laurent. Derrière, Vincent Beduer, formé à Montpellier et passé en équipe de France moins de 18 ans, aura la lourde tâche de faire oublier Nicolas Flégeau sur le flanc gauche de la défense. Alexandre Salep, formé à Nantes et coutumier du CFA pourra postuler à droite. Autre défenseur qui posera ses valises à Bayonne, Khalid Marghadi. Passé par Tarbes et Balma, il peut jouer à gauche ou dans l'axe.

Travailler le collectif

Un recrutement qui concerne toutes les lignes donc. Avec une volonté d'associer l'expérience à la jeunesse. Toutefois, tant d'arrivées, qui viennent palier une douzaine de départs, nécessiteront forcément un temps d'adaptation pour les nouveaux venus. C'est un des objectifs du stage auquel participera le groupe à Hagetmau du 11 au 14 juillet. L'Aviron reviendra au Pays Basque pour y affronter l'AS Nancy qui sera en stage à Anglet.

En attendant, Alain Pochat espère réaliser une entame de championnat identique à celle de la saison passée. Sans savoir encore à quoi ressemblera le championnat. « Le calendrier devait être annoncé au début du mois. Il a été repoussé », soupire Alain Pochat. Des incertitudes planent encore sur la participation de quelques équipes. « On doit faire vite et bien, pour que tout le monde sache ce qu'il a à faire. On va vraiment travailler sur le collectif. C'est ce qui nous a sauvés la saison dernière », insiste encore Pochat.

Ce dernier ne cache pas qu'il aimerait que la prochaine soit plus sereine. Il faudra que l'Aviron fasse preuve de régularité. Car dans un championnat dont le niveau va encore s'élever avec la présence d'équipes comme Reims, Troyes, Amiens ou encore Cannes et Beauvais (qui promettent de belles affiches à Didier Deschamps), il ne faudra pas flancher. Et surtout, tout faire pour se mettre à l'abri le plus tôt possible. Histoire de ne pas terminer la fin la peur au ventre.

Antoine Tinel (Sud-Ouest – Samedi 4 Juillet)
img139/8452/logosudnx7.png

Partager cet article

Repost0

commentaires