Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 09:44

La star, c'est Didier

Didier Deschamps est en stage avec l'OM, mais c'est lui que le public vient voir.
Il s'en défend doucement. Mais à Saint-Jean-de-Luz, c'est Didier Deschamps la star. Il n'y avait qu'à voir l'engouement suscité par sa présence sur la pelouse du stade municipal, hier matin et en fin de journée. L'entraîneur de l'Olympique de Marseille, né à Bayonne il y a presque 41 ans, y a dirigé les premiers entraînements « basques » de son équipe, arrivée dimanche, à l'aéroport du BAB. Les Olympiens sont en stage jusqu'au 25 juillet.

À l'issue de la séance du matin, et encore plus de celle de l'après-midi, une nuée de supportrices et supporteurs l'attendaient de pied ferme. Armés de stylos, d'appareil photos, tous ou presque vêtus de la tunique frappée de l'étoile d'or, ils l'attendaient, lui. Bien sûr la vingtaine de joueurs a aussi eu droit à son petit bain de foule. Mais oui, véritablement, la star, c'est Didier. « Il est champion du monde, quand même. Il est d'ici. Les autres, on les connaît. Deschamps, c'est Deschamps », assure Philippe, fan de l'OM et, aussi, de l'Aviron. « Ils ont presque les mêmes couleurs », souligne le supporteur. Pour l'occasion, la buvette du stade qui accueille d'ordinaire les matchs de l'Arin Luzien était ouverte.

Pas en touriste

Presque gêné donc, le capitaine des Bleus champions du monde en 1998, de cette ferveur autour de sa personne. « C'est vrai qu'il s'est passé quelque chose de grand en 1998. C'est normal que les gens s'en souviennent », avance-t-il. Avant de préciser, tout de go : « L'important, avant tout, c'est le club », assure-t-il. S'il n'est en rien impliqué dans la venue de l'OM au Pays basque (la destination du stage avait été décidée avant sa nomination), il se réjouit d'être ici. « Je suis très content, oui. Nous avons de très bonnes conditions pour travailler. Il fait beau et chaud. Mais toujours moins chaud qu'à la Commanderie, le centre d'entraînement à Marseille. »

Toutefois, pas trop le temps de baguenauder pour « Dédé ». Ainsi, il n'ira pas à Bayonne, sa ville natale. Ou ne veut pas le dire. « Je ne suis pas venu en touriste. Il y a des horaires à respecter, par exemple. J'en suis le garant. Je me consacre uniquement à la partie professionnelle de mon séjour ici. Les gens savent que je suis ici, ils peuvent venir me voir », affirme-t-il. Malgré ce détachement de façade, il avoue tout de même son plaisir d'être revenu au pays. « J'ai revu pas mal de personnes que j'avais perdues de vue. Et ça, ça fait du bien. »


Antoine Tinel (Sud-Ouest – Mardi 21 Juillet)
img139/8452/logosudnx7.png

Partager cet article

Repost0

commentaires