Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

9 septembre 2006 6 09 /09 /septembre /2006 10:31

L'Aviron peut creuser un écart

L'Aviron Bayonnais, qui s'est imposé samedi dernier dans la cité toulousaine (3-2), a rejoint du même coup la réserve des Girondins en tête de ce groupe C (16 points) mais reste second à cause de leur goal average légèrement inférieur à celui des Bordelais (+3 et +4).

Certes, tout ne fût pas rose à Toulouse, « on a encore quelques réglages à parfaire, des détails à améliorer », mais l'essentiel réside aussi dans le fait de rester invaincu malgré le turn-over imposé par les blessures de certains joueurs : « On avait décidé de les presser haut sur le terrain, d'aller les chercher. C'est ce qu'on a fait pendant toute la première période » synthétise l'entraîneur bayonnais. Face à un adversaire réputé pour sa solidité d'ensemble depuis le début de la saison, les Bayonnais ont réalisé une première période quasi parfaite avec pour seule ombre au tableau, le but encaissé juste avant la pause. Sur coup de pied arrêté. L'Aviron serait-il comme l'équipe de France, solide dans le jeu mais malléable sur phases arrêtées ?

Toujours est-il qu'en seconde période, les Bayonnais se sont trouvés face à onze Toulousains revigorés par la réduction du score et bientôt l'égalisation à l'heure de jeu. « Les quinze dernières minutes nous ont rassurées » confie Alain, « nous sommes repassés avec un milieu à cinq joueurs pour une seule pointe et nous nous sommes procurés de nombreuses occasions pour tuer le match avant les arrêts de jeu. » Peu importe finalement, puisque les Bayonnais trouveront les ressources nécessaires pour s'imposer dans le temps additionnel. En prouvant que eux aussi, savent exploiter les coups de pied arrêtés.
Un milieu remodelé ? Ce soir, en confirmant face au Stade Bordelais, les Bayonnais pourraient fort bien creuser l'écart avec Rodez qui sera en danger à Aurillac. Mais il faudra avant tout gagner. Et Alain se méfie de ces Bordelais qui n'ont finalement perdu qu'une seule rencontre depuis le début de la saison : « On a fait un gros coup à Toulouse mais il ne faut pas tomber dans l'effet euphorisant de la chose. Le Stade, c'est une équipe promue à ce niveau, moins clinquant que le Téfécé mais qui reste bien en place. Ce ne sera pas facile à négocier. » Et le technicien basque de préciser que les joueurs bordelais, la semaine dernière, lors de leur rencontre contre Moulins (0-0), ont disputé leur match en supériorité numérique sans rendre trop de risque.

Le match risque fort de ressembler comme deux gouttes d'eau à celui disputé face aux réservistes nantais il y a deux semaines : « Il y aura un gros bloc défensif en face de nous » ajoute-t-il, « Le match va être cadenassé, il faudra se montrer patient. Tous les matches sont différents et aucun ne sera plus facile à négocier qu'un autre. » Et pour ne rien arranger, le staff Bayonnais devra vraisemblablement se passer de ses deux milieux récupérateurs : « Michel Bidegain a pris un coup sur le tibia cette semaine à l'entraînement et risque fort d'être forfait ce soir au même titre que Cheikh Balde qui ressent une petite contracture à la cuisse » annonce Alain Pochat.

Le groupe : Bouet, El Hajjam, Archidoit, Barry, Bertrand, P. Lalanne, J. Laporte, Van Den Bruwaene, Lestage, S. Lamothe, Barrière, J. Lalanne, Lancien, Boucenna, Sautier, Cazenave, Couchot.

Le match : ce soir, stade Didier Deschamps, 19 h 30. Arbitre : M. Dedieu.

Sud-Ouest (Samedi 9 Septembre 2006)

Partager cet article

Repost 0
Published by Baiona - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires