Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

30 octobre 2006 1 30 /10 /octobre /2006 19:39

Deux bons points pour l'Aviron qui reste coleader

Une pelouse difficile, 90 minutes stériles. Pas de grandes envolées donc mais un match intéressant tout de même. Chacun aura eu sa mi-temps. Les Albigeois la première, Bayonne après la pause. Pour un résultat identique, peu d'occasions en fin de compte, les deux gardiens passant une soirée relativement tranquille. Aucun arrêt digne de ce nom pour Rascle, mais une paire de situations chaudes devant son but (frappe de El Hajjam contrée par Feucht, tête de Sautier seul face au but non cadrée, les deux fois en première période) à peine un peu plus pour Bouet, lequel devait se montrer vigilant sur deux centres tendus de Arca (11e) ou Dolcini (18e) ou une frappe de Rouag (89e). « On a fourni une première mi-temps d'excellente qualité, soulignait Patrick Gougginsperg l'entraîneur albigeois. Ce fut moins convaincant en seconde. » Des propos corroborés par son homologue bayonnais Alain Pochat : « On peut avoir quelques regrets ce soir, notamment au vu de la seconde période où on a eu davantage la maîtrise du jeu, mais sans se créer d'occasions toutefois. » Au final, Bayonne voit revenir Rodez (vainqueur de Toulouse) et le Stade Bordelais (victorieux à SaintGeorges les Ancizes), tandis qu'Albi décroche légèrement.

Tableau de marche OK. On entendit bien sûr quelques cris de joie dans les vestiaires bayonnais à l'issue de la rencontre, preuve s'il en est que l'on craignait le déplacement dans le Tarn chez des bleu et blanc tout de vert vêtus pour la circonstance. D'ailleurs Alain Pochat avait bâti une équipe pour la circonstance, avec le seul Sautier en pointe, une ligne de quatre derrière lui et Bidegain en essuie-glace devant la défense. Mais surtout, les Bayonnais ont confirmé à l'extérieur le probant succès de la dernière journée obtenu face aux Girondins de Bordeaux. À une semaine d'un solide match de Coupe de France où ils recevront le FC Pau et à deux d'un derby basque qui s'annonce bouillant, les partenaires de Michel Bidegain ont fait montre d'une belle solidarité. « On a certes parfois manqué de lucidité, analysait encore Alain Pochat. Mais le terrain était très difficile ce soir. Cela a un peu compliqué le jeu, même si c'est valable pour les deux équipes. » Le coach basque avait tout de même le sourire : « On suit notre tableau de marche au-delà de nos espérances. On s'accroche à notre première place alors qu'on n'en espérait pas autant. La régularité va payer. » Une manière comme une autre de prévenir la concurrence. Bayonne est bien là et n'a pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin.

Sud-Ouest (Lundi 30 Octobre)

Partager cet article

Repost0

commentaires