Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 10:58

L’Aviron en campagne

A Bayonne, tout va bien. Les joueurs du président Mérin ont repris seuls les commandes du groupe C la semaine dernière. En obtenant leur septième succès de la saison sur douze rencontres, les joueurs d’Alain Pochat ont profité de la neutralisation du Stade Bordelais et Rodez en Gironde (1-1) et de l’incapacité des réservistes bordelais à s’imposer chez leurs homologues toulousains (0-0). Du coup, l’Aviron (36 points) et ses compères, qui pointent à deux longueurs maintenant, ont creusé un petit écart avec le reste de la troupe. Albi a trébuché à Nantes, Balma est trop inconstant cette année pour prétendre à mieux, Anglet va devoir faire face à ses blessés. Finalement, seul Moulins, à six points des Bayonnais, semble encore avoir les capacités à venir se mêler à la lutte au National.
Car quoi qu’on en dise du côté de Didier Deschamps, c’est bien de cela qu’il s’agit. Bien entendu, on est loin encore d’une probable accession en fin de saison. Mais bon an mal an, les partenaires de Jérôme Lalanne se montrent de plus en plus solides. Les défaites à Rodez, avec une équipe diminuée et à domicile contre le Stade Bordelais sont déjà oubliées. Et puis les supporters commencent à espérer une saison similaire à celle de 2003-2004 où les Bayonnais, terminant en tête de leur groupe de CFA, se permettaient même le luxe de connaître des aventures trépidantes en Coupe de France. Cette année, même si on en est qu’au septième tour, on commence à sentir quelques prémices.

Les cycles du Mans. Côté manceau, le début de saison est plutôt chaotique. Les hommes d’Yves Bertucci alternent le chaud et le froid. Après un bon début (victoire chez un promu et nul contre l’un des favoris, Rodez, à domicile), les Sarthois ont ensuite enchaîné avec trois défaites consécutives contre des équipes de haut de tableau (Bordeaux B, Albi et Anglet). Mais sûrement blessés dans leur orgueil et avec un effectif très changeant dû aux blessures des équipiers de Ligue 1 et des joueurs en phase de reprise, les Manceaux sont ensuite revenus dans la partie haute du classement avec quatre victoires et deux nuls sur les six matches suivants. Depuis trois semaines, le cycle semble une nouvelle fois s’inverser avec un nul peu glorieux à domicile contre le dernier Brive et une défaite à Moulins. Les réservistes manceaux sont capables du meilleur comme du pire. Capables de ne pas encaisser le moindre but pendant quatre rencontres de rang, capables de passer six buts sur un match à Aurillac comme être incapables justement de venir à bout de la lanterne rouge briviste. Lequel des deux visages les Bayonnais rencontreront-ils ? À Léon Bollée, les matches du MUC ne sont pas très prolifiques en but (quatre buts marqués pour seulement deux encaissés), l’Aviron devra donc rester sur ses gardes.

L’enjeu. L’Aviron Bayonnais a les moyens de conserver sa première place au classement. Derrière, comme la semaine dernière, le Stade Bordelais affronte un rival direct en haut de tableau et qui plus est dans le derby girondin contre Bordeaux B. Un des deux y perdra sûrement des plumes. Pour l’Aviron, il vaudrait mieux que ce soit les Stadistes. Rodez, lui, à domicile, ne devrait faire qu’une bouchée de Balma qui vient de réintégrer la première partie du classement et qui n’ambitionne pas plus que le maintien en fin de saison. Le partage des points au Mans serait déjà une bonne affaire pour la bande à Pochat et Pardeilhan.

Le match. Samedi soir, 19 heures à Le Mans (stade Léon Bollée). Le Mans B (9e, 30 pts) - Bayonne (1er, 36 points). Arbitre : M. Droff.

Sud-Ouest (Vendredi 17 Novembre)

Partager cet article

Repost0

commentaires