Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 11:06

Au bout du suspense

Blagnac - Bayonne : 0 - 1

But de El Hajjam (penalty)

Ce 7ème tour de Coupe de France avait tout d’un match piège pour les Bayonnais. Le déroulement de la rencontre allait nous donner raison. Compte tenu de leur rang et de leur bonne tenue en championnat, les Basques endossaient logiquement la tunique de favori qui convenait très bien aux Blagnacais en position d’outsider et qui voulaient créer la surprise comme ils ont réussi à le faire par le passé.

L’infirmerie étant bien garnie côté bayonnais, l’équipe a été remaniée notamment au niveau de la défense où l’on enregistre les retours de Laporte et de Estrade dans l’axe pour palier aux forfaits de Degoul et de Lalanne. Les deux équipes s’observent en ce début de match mais les « Ciel et Blanc » ont plus de difficultés à rentrer dans le match. L’Aviron a du mal à s’approcher des buts adverses et les tirs cadrés sont très rares. Ils ne parviennent pas à mettre en place leur jeu et à prendre la mesure de ce tour de coupe. Si les débats sont dans l’ensemble équilibrés, les occasions les plus dangereuses sont à mettre à l’actif des locaux los des 45 premières minutes. Bouet sauvera son équipe à deux reprises sur de belles interventions. 0 - 0 à la pause. Avec un peu moins de réussite, les Bayonnais auraient pu rentrer aux vestiaires avec un handicap d’un but sans qu’il y ait contestation

 

La seconde période repart sur les mêmes bases que la première. Les Bayonnais sont timorés et n’arrivent pas à prendre l’ascendant sur les Blagnacais qui croient en leurs chances et qui jouent sans trop de complexes. Pochat apporte du sang neuf en faisant rentrer Sautier, Jérôme Lalanne mais le jeu bayonnais est de faible facture. Les occasions les plus nettes sont côté midi-pyrénéen mais le tableau d’affichage reste toujours vierge au bout de l’heure de jeu. L’issue de la rencontre est toujours aussi indécise et aucune équipe ne prend véritablement de risques pour forcer le destin. On se dit que la solution viendra peut-être d’un coup de pied arrêt qui débloquera la situation. Puis, coup de théâtre à 12 minutes de la fin du temps réglementaire. Une panne d’électricité plonge le stade dans le noir complet. Les 2 équipes regagnent les vestiaires. A ce moment-là, les Blagnacais ont 45 minutes pour régler le problème d’éclairage sous peine de rejouer le match à Bayonne. Un électricien appelé d’urgence vient résoudre le problème et 1/4 h plus tard, le jeu reprend et la décision reste à faire. Le suspense est à son comble, tout le monde retient son souffle, la crispation commence gagner  les supporters des deux camps d’autant plus que l’Aviron n’apparaît pas sous son meilleur visage. Finalement, les 22 acteurs sont contraints de disputer les prolongations. L’arbitre accorde un penalty à la 109ème minute que transformera Younes El Hajjam. 0-1 à 10 minutes de la fin. Dans la foulée, un joueur Blagnacais se fait expulser. Les 10 dernières minutes vont être une succession de rebondissements les plus fous comme on en voit très rarement en football. Bizarrement, ce sont les locaux en infériorité numérique qui vont faire trembler les Bayonnais alors que ces derniers venaient de faire le plus dur. D’ailleurs, ils sont à deux doigts d’égaliser puisque l’attaquant lobe Bouet mais le ballon rebondit sur la transversale et ce n’est pas fini. Quelques instants après, l’arbitre refuse un but de Blagnac et signale une faute commise sur Fauconnier. L’attaquant bayonnais Comets reçoit un 2ème carton et se fait expulser. Les 2 équipes jouent à 10. Le match devient complètement fou. L’arbitre accorde un coup franc indirect pour Blagnac à 6 mètres du but bayonnais où les 10 bayonnais tentent de faire un mur. Bouet se jette et Pitcho dégage comme il peut !!!! Quelques minutes plus tard, les Blagnacais se voient refuser un second but, l’arbitre de touche cette fois-ci signalant un hors-jeu. Un deuxième joueur de Blagnac se fait expulser, ils termineront à 9. Un scénario incroyable. L’Aviron l’emporte à l’arraché sur le score de 1 à 0. L’essentiel est la qualification mais que ce fut dur et crispant. En route pour le 8ème tour…

L’aventure continue …

Partager cet article

Repost0

commentaires

serrurerie paris 14/02/2015 17:32

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement