Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 12:35

Faire le vide dans nos têtes

Les Bayonnais doivent se remettre en route en CFA alors que ses deux poursuivants immédiats en découdront dans le Tarn.

Fini le strass et les paillettes ! L'Aviron Bayonnais va retrouver ce week-end les chemins et le parcours obscurs du CFA. Un championnat long et rigoureux qui n'a pas encore terminé sa phase aller. Ce qui sera quand même le cas après la dernière rencontre dimanche après-midi dans le Tarn entre les deux plus proches rivaux des hommes d'Alain Pochat, Albi (3e, 44 points) et Rodez (2e, 45 points). Les Genêts d'Anglet, en embuscade (4e, 43 points), accueilleront Saint-Georges-les-Ancizes. L'Aviron, leader (48 points) a donc un bon coup à jouer avant de boucler ses matches aller. Mais la question sera de savoir si les coéquipiers de Michel Bidegain auront récupéré de leurs efforts entrepris face à Lyon en Coupe de France dimanche dernier.

Grosse motivation. « C'est le match piège par excellence » se méfie l'entraîneur bayonnais. « Le match de samedi soir va être conditionné par deux paramètres. Les Aurillacois vont d'abord trouver une grosse motivation par le fait qu'on occupe la première place et puis le match qu'on a fait contre Lyon sera une donnée plus importante encore pour nos futurs adversaires qui vont tous vouloir se taper l'Aviron. » C'est la rançon de la gloire ! Et puis, la rencontre de Coupe de France a également laissé des traces au sein de l'effectif bayonnais. Julien Laporte est d'ores et déjà out pour quelques semaines (décollement de l'aponévrose), Marc Estrade (angine blanche) et Younes El Hajjam (fiévreux) sont incertains pour ce délicat déplacement dans le Cantal. « Nous avons volontairement occulté le côté physique cette semaine au cours des trois séances d'entraînement » ajoute Alain Pochat. « Lundi, c'était récupération, mardi repos et mercredi soir était basé sur des petits jeux pour relancer la machine, remettre du gaz. » Bien entendu, le groupe de Lyon, hormis les blessés ou malades, a participé aux séances mais quelques autres sont venus se greffer au groupe : « Il est important de garder le plus de garçons mobilisés. Il y aura bien sûr un peu de turnover par rapport au match de Lyon et il faut absolument répondre présent d'entrée. Faire le vide dans nos têtes et remettre le bleu de chauffe. » Ingrédients essentiels pour rivaliser avec une formation qui n'est pas au mieux actuellement et qui a un besoin impératif de prendre des points pour son maintien. Les jeunes Guillevic, Arhancet et Cazenave ainsi que Barry, Lalague et Borghese ont donc participé aux séances cette semaine, la décision du seize final sera prise jeudi soir (ndlr : hier soir) lors du dernier entraînement. Les Bayonnais prennent ensuite la route dès ce soir vers le Cantal.

De leur côté, les Aurillacois ont pris six points sur les quatre dernières rencontres de 2006, plongeant le club dans la zone rouge de relégation. Et sur ces quatre matches, Aurillac aura été tenu en échec à domicile par le dernier Brive (3-3) après avoir sombré aux Herbiers (1-0). Une situation qui s'est méchamment détériorée pour les Auvergnats, 5e au soir de la 6e journée et relégables, dix journées plus tard. Mais attention au piège, car c'est à l'extérieur qu'Aurillac va mal (pas une seule victoire en 9 matches). A domicile (3 victoires, 2 nuls et 2 défaites), les choses s'arrangent un peu et mis à part deux gros accidents (3 buts encaissés contre Brive et 6 contre Le Mans !), Aurillac est difficile à manoeuvrer chez lui. Peu importe finalement, l'Aviron Bayonnais a une position à défendre et c'est dans ce domaine qu'il excelle cette année.
Le groupe. Bouet, Lespiaucq, Fauconnier, Degoul, Pitcho, Lalague, Van Den Bruwaene, J.Lalanne, Louit, Lestage, Lancien, Boucenna, Barsacq, Cazenave, Barry, Arhancet, Borghese, Guillevic.

Le match. Aurillac (16e, 31 pts) - Bayonne (1er, 48 pts) samedi soir, stade de Baradel, 18 heures. Arbitre, M. Rebaud.

Sud-Ouest (samedi 13 janvier)

Partager cet article

Repost0

commentaires