Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 18:48

L'Aviron fait le spectacle

Il n'y a pas trop grand-chose à reprocher aux joueurs bayonnais sur le contenu de leur rencontre disputée face aux réservistes toulousains samedi soir. Tout juste un brin de déconcentration dans les arrêts de jeu permettant au Téfécé de réduire le score. Auparavant, les hommes d'Alain Pochat et Cédric Pardeilhan ont parfaitement maîtrisé les Toulousains dont un grand nombre avait déjà été appelé par Elie Baup en Ligue 1. Même la pluie et le vent qui se mêlent à la partie n'ont pu contrecarrer les plans de l'Aviron, désormais lancé aux trousses du leader Rodez en tête du groupe C. Pourtant, ces visiteurs qui se mettent les premiers en action sur un ballon récupéré aux 40 mètres par Bonnet : l'attaquant toulousain lance Ayasse dans la profondeur mais ce dernier bute sur la sortie énergique de Bouet à la limite de sa surface et qui enlève le ballon dans les pieds du milieu adverse (9e). L'Aviron, qui a eu un peu de mal à entrer dans la partie, va quand même connaître un bon quart d'heure. Malheureusement, le manque de finition sera préjudiciable aux locaux. Sur un corner, Estrade voit quand même sa reprise de la tête décroisée et parfaite, être repoussée d'une claquette géniale par le jeune Ferry sur sa ligne (16e). Le gardien de but toulousain remettant le couvert quelques minutes plus tard sur un centre de Labarbe (21e). Et sur un contre rondement mené, le centre de Labarbe vers Lancien est dégagé in extremis par le retour en catastrophe de Camara (26e). L'Aviron, bien en place, utilise à merveille les déplacements sur leurs ailes des deux feux follets Lestage et Labarbe. Défensivement, la paire Degoul-Estrade parvient à cadenasser les dangereux Pentecôte, Bonnet et Constant mais il ne faut pas réduire à cette jolie performance de l'axe bayonnais le bon comportement d'ensemble de l'équipe basque dans le déplacement défensif. Et lorsque ça tangue, Pentecôte, lancé en profondeur dans la surface de réparation bayonnaise côté droit, tombe encore sur le dernier rempart bayonnais Bouet (29e).

L'Aviron réaliste. Et puis, sur une action anodine dans la défense toulousaine qui tarde trop à se dégager, Lestage récupère le cuir et centre en retrait vers la reprise imparable de Lancien (37e, 1-0). Une erreur qui coûte cher et qui caractérise un peu le manque de sérénité de l'axe défensif toulousain. Au retour des vestiaires, une accélération toulousaine est tout près de faire mouche mais Bouet reste de marbre à l'instar de son double sauvetage face à Pentecôte et Robic (46e, 51e). Mais l'Aviron, bousculé comme en tout début de rencontre, va cependant tuer la rencontre dès sa première occasion au cours du second acte. Avec un réalisme impressionnant. Un bon travail entre Lancien et Labarbe permet à Van Den Bruwaene de reprendre de volée, du gauche, le ballon qui finit tout doucement sa course au fond des buts après avoir été détourné par Ferry sur son poteau (57e, 2-0). Un ballon qui ne serait probablement pas rentré la saison passée. Il n'y a plus qu'une équipe sur le terrain et qui évolue désormais en contre. Leduby commet l'irréparable en tentant une relance plein axe interceptée par Lestage qui s'en va fusiller le pauvre Ferry (70e, 3-0). En fin de rencontre, Capoue profite enfin d'un centre de Robic pour réduire le score de près (92e, 3-1). Mais l'essentiel est ailleurs. L'Aviron reste dans la foulée de l'impressionnant Rodez en tête du groupe.

Sud-Ouest (lundi 19 février)

Partager cet article

Repost0

commentaires