Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 14:27

Match nul logique

But de Jérôme Lalanne (sp)

Le Bouscat, banlieue proche de Bordeaux et son équipe du Stade Bordelais, honorable promu cette saison en CFA qui évolue certainement dans l’ombre du grand voisin bordelais. D’ailleurs, à l’heure du coup d’envoi, seulement 200 spectateurs environ garnissent les travées du stade Sainte Germaine, dont une quarantaine de supporters Bayonnais. Une enceinte qui constitue l’une des plus faibles affluences du groupe depuis le début de saison.

18h00 … Les 22 acteurs entrent sur la pelouse grasse du stade Sainte Germaine. A l’image du match aller, les Bordelais appliquent le même schéma de jeu avec un milieu de terrain très fourni et des joueurs qui explosent en situation d’attaque.

L’entame de match est dans l’ensemble équilibrée mais les Bayonnais semblent tout de même plus timorés que leur adversaire qui se montre plus tranchants dans leurs offensives. Les locaux forment un bloc bien compact qu’il est difficile de manœuvrer, qui plus est sur son terrain où les Bordelais n’ont concédé que 2 défaites. De plus, cette équipe reste sur une victoire probante à Moulins lors de la dernière journée de championnat.

Après ¼ d’heure de jeu, les Basques concèdent un coup franc a priori anodin à 25 mètres légèrement excentré mais que ne manquent pas de convertir les locaux sur une très lourde frappe à ras de terre à ras du poteau qui trompe JC Bouet qui effleure à peine le ballon. 1 - 0.

Le plus mauvais scénario qui pouvait arriver aux Bayonnais d’autant plus que David Lancien est contraint de quitter prématurément ses partenaires sur blessure. Barsacq le remplace poste pour poste. Un coup dur qui sonna le réveil des Bayonnais plus entreprenants devant des Bordelais se contentant maintenant de gérer leur maigre avantage en attendant les situations de contres. Les fautes s’accumulent côté bordelais et sont justement sanctionnées.

Malgré tout, les Ciel et Blanc ne parviennent pas à inquiéter réellement le portier adverse. Les Bayonnais se procurent la plus grosse occasion de la première période à 2 minutes de la pause. Labarbe est à deux doigts d’égaliser en reprenant un centre de la tête à bout portant mais le gardien bordelais placé sur la trajectoire sauve in extremis d’un bel arrête réflexe. 1 - 0 à la pause.

De retour des vestiaires, la physionomie du match reste inchangée. Les occasions sont plutôt rares de part et d’autres. Sur un centre venant de la droite, Cheik Balde seul dans la surface est légèrement bousculé par le gardien et l’arbitre signale aussitôt le point de penalty. Jérôme Lalanne se charge de le transformer à la 54ème. 1 - 1.

Les Basques peuvent respirer d’être revenu au score car la tâche était rude et la clé difficile à trouver pour faire sauter le verrou bordelais. Les minutes qui suivent sont dominées par les Bayonnais qui ont retrouvé un second souffle. Ils prennent l’ascendant sur leurs adversaires mais manquent peut-être de conviction et de densité devant le but pour espérer prendre l’avantage.

Après avoir laissé par l’orage, les débats s’équilibrent de nouveau et les Bordelais se montrent dangereux notamment sur tous les coups de pied arrêté et sur deux belles ouvertures dans l’axe sauvées in extremis par la défense bayonnaise et par JC Bouet auteur d’un bel arrêt. La fin de la rencontre s’équilibre et le partage des points est logique au coup de sifflet final.

Partager cet article

Repost0

commentaires