Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 12:29

Dans la continuité

L'Aviron continue son bonhomme de chemin à trois longueurs de Rodez. Ce soir, c'est un candidat au maintien qui se présente.

Les Basques pointent à trois longueurs du leader, mais derrière, Albi se trouve à 5 points de l'Aviron, les Genêts à 6, Moulins à 7 et Orléans à 8 (soit quasiment 3 victoires d'écart). Bien entendu, avec le système de la victoire à 4 points, tout peut aller très vite. « C'est pour cela qu'on s'est fixé la fin du mois de mars avec les joueurs » explique Alain Pochat, l'entraîneur bayonnais. « Il reste quatre matches d'ici là avec la réception de Rodez notamment. Soit on est toujours dans le coup avec eux, soit on terminera le championnat un peu plus en roue libre. » Les Bayonnais recevront Balma, se déplaceront à Saint-Georges les Ancizes, accueilleront Rodez et termineront la série à Bordeaux B. Soit le leader, deux équipes luttant pour leur maintien et les réservistes girondins. Mais dès ce soir, l'Aviron sera opposé à un mur avec les banlieusards toulousains de Balma : « Lors du match aller (ndlr : 7e journée), je me rappelle que s'ils nous battaient, ils passaient en tête des équipes amateurs. Cette fois, ils seront quasiment plus dangereux car ils ont besoin de points pour se sauver, prévient Alain Pochat. Quand on lutte pour le maintien, on s'accroche à des vertus morales, on doit avoir l'esprit commando. Et c'est ce qui est annoncé : un gros bloc défensif ! Mais ce sera le lot de toutes les équipes en danger. »

Trouver la faille vite. Alors, l'Aviron va devoir s'armer de patience pour réussir à déborder une équipe qui encaisse déjà pas mal de buts (ndlr : 32 buts encaissés en 22 rencontres) et qui ne prendra pas le moindre risque sur la Côte Basque : « Soit on arrive à trouver la faille rapidement et ça nous facilitera la tâche, soit il faudra attendre le bon coup, sur coup de pied arrêté par exemple pour décanter la situation qui risque quand même d'être un peu crispante » annonce le coach basque. Quoi qu'il en soit, l'Aviron reste fidèle à ses principes de jeux annoncés en début de saison. Une ligne de conduite qui ne varie pas d'un iota même lorsque les résultats sont moins bons comme au mois de janvier : « On est fidèle à ce qu'on a mis en place en début de saison, autant sur la rotation de l'effectif que sur les schémas demandés avant chaque rencontre et appliqués par les joueurs » déclame Alain Pochat. « Les gars sont très réceptifs, sérieux, appliqués et concentrés. Il n'y a que sur l'application dans le dernier geste que cela pèche un peu mais bon, on se crée des occasions. On ne va pas faire la fine bouche ! » A l'image des deux points ramenés du Stade Bordelais : « Je crois qu'un niveau des occasions de but, notamment en seconde période, on aurait pu prendre les 4 points. Mais on a été mené au score, on est revenu dans la partie et on ne perd pas de point sur Rodez. Tous les matches seront durs jusqu'à la fin mais malgré tout, le leader est toujours dans notre viseur » conclut Alain Pochat. Côté effectif, tout va pour le mieux puisque l'infirmerie se vide de jour en jour. Ce qui n'est pas le cas des installations mises à dispositions du football à Bayonne, les « footeux » s'étant même entraînés sur Labenne cette semaine. Un comble ! Seul David Lancien touché au genou dimanche dernier devra passer une IRM lundi et est d'ores et déjà out pour ce soir. Le groupe aligné au Stade Bordelais ne changera pas beaucoup : Maxime Cazenave et Anthony Couchot remplaçant numériquement David Lancien et le jeune gardien Quentin Cesaro.

Le groupe : Bouet, Couchot, Lespiaucq, Degoul, Estrade, Laporte, Bidegain, Baldé, Labarbe, J. Lalanne, Van Den Bruwaene, Lestage, Barsacq, Giron, Cazenave.

Le match : Ce soir (19 h 30, stade Didier Deschamps) : Bayonne (2e, 62 pts)-Balma (15e, 47 ps).

Arbitre, M. Palhies.

Sud-Ouest (samedi 10 mars)

Partager cet article

Repost0

commentaires