Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 14:53

Pas de calcul à faire

L'Aviron n'a pas le choix ce week-end. A une semaine du choc contre Rodez, il est interdit de perdre du terrain à St-Georges.

L'Aviron Bayonnais est semble-t-il la seule formation actuellement à pouvoir encore empêcher Rodez d'accéder au National, après deux années d'échec. Mais en concédant le partage des points samedi dernier à domicile contre Balma (0-0), les hommes du duo Pochat-Pardeilhan ont perdu deux nouveaux points sur le leader ruthénois, qui lui, en s'imposant à Brive (2-1), file à grande vitesse vers son objectif de l'année : « Si on veut encore espérer jouer quelque chose dans le championnat, on ne peut pas se permettre de laisser filer des points comme samedi dernier » indique Alain Pochat, le coach bayonnais. Il reste onze journées et donc suffisamment de points pour approcher cette première place mais les Bayonnais n'ont plus guère le choix. Un bilan devait être établi au soir de la 25e journée. L'échéance se rapproche à grands pas. Car si l'Aviron ne remportera pas à coup sûr le championnat en disposant de ses deux futurs adversaires (Saint-Georges demain soir et Rodez la semaine prochaine), il l'aura probablement perdu en s'inclinant les deux fois. Le calcul est simple : les coéquipiers de Michel Bidegain comptent cinq longueurs de retard sur Rodez. Alors, même si les Bayonnais n'ont plus perdu depuis la 18e journée (ndlr : soir de leur défaite à Didier-Deschamps contre Moulins, 0-1, le 20 janvier dernier), ils restent sur trois matches nuls et deux défaites, perdant 2 points sur Rodez au cours de cette série.

Le CFA est long et dur. C'est un peu la raison pour laquelle le staff bayonnais avait décidé de mettre quelques-uns de ses cadres au repos cette semaine lors du derby en Coupe d'Aquitaine contre le voisin angloy (perdu 1-3). Des joueurs alignés sur la pelouse mardi soir contre les Genêts, seuls les défenseurs Manu Degoul et Julien Laporte sont quasiment assurés d'effectuer le déplacement en Auvergne. Pour le reste, l'activité de Laurent Sautier aux avant-postes ainsi que la production sur une mi-temps chacun des deux jeunes Steven Giron et Maxime Cazenave devraient leur permettre de postuler à une place dans les seize demain soir. Les autres sont plus ou moins restés « en dedans ». Le groupe sera définitivement annoncé au cours du dernier entraînement de jeudi soir (ndlr : hier soir), les Bayonnais prenant la route en direction de l'Auvergne dès cet après-midi.

L'adversaire. Cela dit, quels que soient les joueurs du onze de départ, l'objectif sera le même : prendre les 4 points. Au cours du match aller, les Bayonnais avaient connu quelques difficultés pour venir à bout des métallos (2-0). Mais les Auvergnats connaissent quelques difficultés. Entrés dans la zone de relégation lors de la dernière journée des matches aller, ils viennent de subir samedi dernier leur 5e défaite d'affilée. Pire, ils n'ont pas inscrit un seul but lors de cette mini série (0-3 à Luzenac, 0-2 contre Les Herbiers, 0-1 à Aurillac, 0-3 contre Brive et 0-3 à Moulins). Avec cinq défaites dont quatre face à des rivaux directs pour le maintien, Saint-Georges n'a plus le moral et est même à deux doigts de se faire dépasser par les Vendéens des Herbiers que l'on croyait condamnés il y a quelques semaines. Avec désormais 4 points de retard sur le premier non relégable (Balma), les Auvergnats jouent quasiment l'une de leur dernière chance de survie. L'Aviron, favori, devra quand même se méfier des derniers soubresauts d'une équipe mal en point. L'accession en National passe par un bon résultat en Auvergne.

Le groupe : Bouet, Lespiaucq, Estrade, Degoul, Laporte, Bertrand, Bidegain, Balde, El Hajjam, Lestage, Louit, J.Lalanne, Van Den Bruwaene, Labarbe, Barsacq, Sautier, Giron, Cazenave.

Le match : Saint-Georges-Les- Ancizes (16e, 45 pts) - Bayonne (2e, 64 pts). Demain (19 h, stade de Greliere, arbitre, M. Ledoux).

Sud-Ouest (vendredi 16 mars)

Partager cet article

Repost0

commentaires