Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 11:51

Le grand soir

Le titre parle de lui-même. Le genre de match qui procure de l’adrénaline au fur et à mesure que l’on s’approche de l’instant fatidique. C’est une affiche de rêve qui est proposée ce samedi à 20h00 au stade Didier Deschamps : BAYONNE - RODEZ. 2 clubs qui résonnent dans la hiérarchie du foot français. Le bilan est clair à l’aube de cette 25ème journée de championnat : Rodez, premier, cumule 61 points tandis que l’Aviron, second, comptabilise 56 points soit 5 points de retard. D’un côté comme de l’autre, on connaît l’enjeu de ce match. L’Aviron a l’occasion de revenir à seulement 2 points des Ruthénois à 9 journées de la fin du championnat. GAGNER, un seul mot qui vaut bien mieux que de longs discours côté basque.

On l’attendait tous avec impatience cette confrontation face à la place forte du championnat CFA ces dernières années. Cela fait 2 saisons maintenant que le RAF (Rodez Aveyron Football) comme l’appellent plus communément ses supporters, court après l’accession au National mais échoue à chaque fois sur le fil en terminant à la seconde place. Avec plus d’une dizaine de joueurs sous contrat fédéral qui se consacrent pleinement au ballon rond et une ville qui respire le football, tous les supporters « sang et or » tendent à penser que leur heure est enfin arrivée d’accéder au niveau supérieur. Il ne faut pas oublier que le RAF a connu le monde professionnel dans les années 90 en évoluant dans le championnat 2ème division et souhaite reconquérir son glorieux passé. Seul l’Aviron semble encore en mesure de jouer les épouvantails et pourquoi pas briguer le fauteuil de leader lors du sprint final. Nul doute qu’une nouvelle malédiction en fin de saison serait certainement très mal vécu du côté de l’Aveyron.

Après un début de saison à l’avantage des Basques, le leadership est revenu aux Ruthénois qui font depuis quelques temps la course en tête. Au match aller, les hommes de Franck Rizzetto, entraîneur-joueur, l’avaient emporté logiquement sur le score de 2 à 0. A plusieurs reprises, le RAF a eu l’occasion de prendre le large sur son rival bayonnais mais il ne l’a jamais saisie. Cette rencontre au sommet oppose les deux meilleures défenses du championnat avec 16 buts encaissés de part et d’autre, en revanche, les attaquants Aveyronnais sont plus prolifiques que leurs homologues bayonnais avec 33 buts marqués contre 26 côté basque. Peut-être le détail qui fera la différence en fin de saison. Quoi qu’il en soit, il restera encore 9 matchs d’ici la fin de saison dont 4 à domicile pour les Bayonnais. Seule une victoire des Basques ce samedi relancerait complètement la fin de championnat, en revanche, une défaite à domicile anéantirait probablement l’espoir de remontée des Bayonnais. Ce n’est pas du quitte ou double mais cela y ressemble fort. Impossible de ne pas faire le parallèle avec un certain duel Bayonne - Toulon il y a 3 ans qui avait fait chavirer de bonheur le public bayonnais. Les « Ciel et Blanc » ont rendez-vous avec leur destin samedi prochain et comptent sur le  soutien de leur public pour les pousser vers la victoire.

Show must go on

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gdebaskerville 23/03/2007 12:38

...en effet, le grand soir pour le RAF!