Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 14:45

Rodez s’envole

Les Ruthénois ont frappé un grand coup hier soir en s’imposant à Didier Deschamps sur le score de 3 à 0. Un résultat légèrement sévère pour les Bayonnais mais qui reflète la  supériorité des Aveyronnais dans tous les compartiments du jeu. Désormais, c’est un boulevard qui s’ouvre devant eux puisqu’ils comptent 8 points d’avance sur l’Aviron, toujours second du championnat. Sauf effondrement cataclysmique lors des 9 journées restantes, l’accession au National leur semble promise et méritée à la vue du jeu fourni.

Les hommes de Franck Rizzetto attaquent le match pied au plancher et dominent largement le début de la rencontre. Les Ruthénois exercent un pressing très haut et trouvent facilement  leurs deux attaquants très remuants Pacios et Merdy qui multiplient les appels et les courses en profondeur.

Les 1500 spectateurs de Didier Deschamps sentent bien que leur équipe souffre et que le danger est présent devant les buts de JC Bouet d’ailleurs plus fébrile qu’à l’accoutumée. La défense basque subit mais ne cède pas aux coups de butoir ruthénois.

Au bout de ¼ d’heure de jeu, les Basques peut-être crispés par l’enjeu parviennent enfin à sortir la tête de l’eau. A la 20ème minute, suite à un accrochage musclé entre Archidoit et Harek et à l’échauffourée qui s’en est suivie, l’arbitre de la rencontre décide d’exclure les deux protagonistes. Les 2 équipes évoluent désormais à 10.

Les débats s’équilibrent et les occasions sont rares de part et d’autre. Sautier à la pointe de l’attaque bayonnaise se défend bien mais est trop esseulé pour pouvoir inquiéter le portier adverse. Les deux équipes se séparent sur un score vierge à la pause.

Dès la reprise, VDB remplace Bidegain malheureusement, les hommes de Alain Pochat n’arrivent pas à élever leur niveau de jeu et perdent trop rapidement le ballon. A la 66ème minute, sur un corner anodin, JC Bouet repousse une première fois une tête à bout portant mais Pacios qui a bien suivi ouvre la marque de la tête. La tache se complique encore plus pour les Basques qui doivent désormais inscrire 2 buts.

La réaction tarde à venir chez les Bayonnais impuissants face à des Ruthénois qui ont pris l’ascendant psychologique et qui semblent attendre la moindre erreur des Bayonnais pour aggraver le score. Cassan lancé sur le côté gauche s’en va crucifier JC Bouet. 2 - 0 à la 84ème minute.

Très solide en défense à l’image de la tour de contrôle Tomas, souverain au milieu et diablement dangereux devant avec la présence de Merdy et Pacios aux avants postes, les Ruthénois se dirigent vers un nouveau succès qui vaut de l’or pour la course à la montée. Le 3ème but concédé dans le temps additionnel sur une frappe lointaine de Lorthioir qu’apprécie mal JC Bouet est anecdotique.

La messe est dite depuis un moment déjà. Les Bayonnais s’inclinent face à une formation plus athlétique et meilleure techniquement. Le dernier espoir de montée s’est envolé, maintenant, il reste encore 9 journées pour bien terminer ce championnat et s’accrocher à cette 2ème place.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gde baskerville@free.fr 26/03/2007 09:23

...c'était effectivement une grande soirée pour le RAF!