Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 15:29

Le match sera très ouvert

Dernière ligne droite du championnat avec la réception du Mans B, équipe joueuse et à la lutte pour terminer meilleure réserve du groupe. Les deux équipes sont sans pression.
L'Aviron Bayonnais a quasiment assuré son maintien mathématique le week-end dernier à Anglet. En fait, il manque juste une victoire sur les six dernières rencontres pour qu'il soit effectif. Mais vu le grand nombre d'équipes placées entre Bayonnais et Balmanais (premiers relégables), c'est déjà fait. Alain Pochat et Cédric Pardeilhan préparent déjà la saison prochaine mais sans pour autant galvauder la fin de l'exercice actuel : « C'est toujours le même état d'esprit. On veut toujours terminer second du groupe » affirme Alain Pochat, « et des matches comme ceux du Mans sont très intéressants à disputer pour un joueur. On va continuer à s'appuyer sur les jeunes qui trouvent du temps de jeu actuellement et qui va leur permettre de s'aguerrir à ce niveau. ». Et la victoire acquise dimanche dernier a confirmé la bonne dynamique du groupe bayonnais : « On a bien bossé cette semaine » ajoute Pochat, « et le match qu'on a sorti contre Anglet est dans la lignée de ce que nous faisons depuis quelques semaines déjà. Maintenant, le club a double objectif en cette fin de saison. Et il est nécessaire que l'équipe B se maintienne en DH. »

Rien à craindre. La réserve est avant-dernière en Division Honneur. A l'heure actuelle, un seul club descendrait de DH en DSR mais, chaque année, ce nombre de descentes varie selon les équipes d'Aquitaine qui se maintiennent, ou pas, en CFA2. « On va donc essayer de renforcer un peu notre réserve tout en gardant à l'esprit qu'il faut bien équilibrer les forces et ne pas se retrouver à la rue en CFA. » Voilà le double objectif du club bayonnais pour le mois et demi de compétition qu'il reste d'ici la fin de la saison. Et l'Aviron, en CFA, ne devra pas se reposer sur ses lauriers. En fait, le match de ce soir contre Le Mans risque même d'être le dernier ouvert de la saison. Les réservistes manceaux (7e, 68 points) n'ont plus rien à craindre ou presque quant à leur avenir en CFA. Reste que le club sarthois voudrait bien terminer meilleure équipe réserve du groupe et là, rien n'est joué : « C'est une équipe très joueuse qui nous avait posé des problèmes au match aller où nous aurions mérité de perdre (NDLR : match nul 0-0) » reconnaît l'entraîneur bayonnais. « Il devrait y avoir des espaces des deux côtés et il devrait y avoir quelques buts. Espérons que l'on puisse profiter de ces espaces pour en marquer un de plus qu'eux ».

Trois absences. Les Bayonnais avaient terminé le match aller à dix (exclusion de Manu Degoul) et avaient perdu Philippe Lalanne (blessé au genou et forfait tout le reste de la saison). Les autres adversaires de l'Aviron sur les cinq dernières rencontres n'évolueront pas avec le même état d'esprit que les Manceaux : déplacement à Montluçon, loin d'être sauvé, réception de Luzenac à la lutte pour son maintien également, petit voyage en Vendée aux Herbiers qui joueront l'une de leurs dernières cartes en CFA et enfin réception d'Aurillac qui devrait être sauvé à ce moment-là avant de se rendre à Brive pour clôturer le championnat. Un petit parcours au cours duquel il sera extrêmement difficile de conserver cette seconde place. Déjà, ce soir, les Bayonnais seront privés de Jérôme Lalanne (touché au genou contre Anglet dimanche dernier), de Younes El Hajjam et Laurent Sautier qui rejoindront la réserve à Biarritz contre la JAB. Michel Bidegain et Benoît Lespiaucq devraient réintégrer le groupe CFA en même temps que Sébastien Camiade.

Le groupe. Bouet, Cesaro- Lespiaucq, Pitcho, Bertrand, Degoul, Laporte, Arhancet- Bidegain, Van Den Bruwaene, Junqua, F. Boulay- Labarbe, Barsacq, Giron, Camiade.

Le match. Bayonne (2e, 73 points) - Le Mans B (7e, 68 points).

Lieu (19 h 30, stade Didier-Deschamps, arbitre : M. Chourreau).

Sud-Ouest (samedi 21 avril)

Partager cet article

Repost0

commentaires