Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 16:28

Ce match a confirmé que dominer n'est pas gagner

Invaincu à l'extérieur depuis cinq mois, Aurillac a réussi la meilleure entame samedi soir à Didier-Deschamps. Les Cantalous se procurent les plus belles occasions, développent un jeu léché mais en plus de dominer les débats, ne laissent pas les Bayonnais s'approcher des buts gardés par Mignani. On sent les joueurs basques volontaires et animés des meilleures intentions mais le quadrillage aurillacois ne permet pas la moindre approximation. Ainsi, on ne chôme pas devant les buts de Bouet. N'Diaye n'appuie pas assez sa reprise de la tête (5e) et se voit enlever un ballon de but par Bertrand (10e) avant que Texier ne cadre pas, de peu, sa reprise du pied gauche (14e). Le début est très clairement à l'avantage des visiteurs : Andrieu reprend de volée un centre de N'Diaye mais Bouet reste impeccable sur sa ligne (18e), Dugand loupe le cadre de peu (26e) et Sagna place une tête juste au-dessus de la barre sur un coup franc d'Oleksiak (36e).

Volonté. Et en face ? De la bonne volonté mais vaine. Ou presque. Les Bayonnais vont enfin cadrer une frappe. Mais quelle frappe ! A l'origine, une faute de Esposito sur Barsacq. Les Bayonnais jouent vite le coup franc côté gauche : Lalanne sert Labarbe, lequel enroule sa frappe du gauche dans la lucarne opposée de Mignani (41e, 1-0). Une ouverture du score contre le cours du jeu, au meilleur moment et l'Aviron passe même de peu à csôté du break lorsque Mignani détourne dans les arrêts de jeu une deuxième frappe cadrée de Lalanne seul à 10 mètres des buts (45e). Avec cet avantage au score, les Bayonnais débutent bien mieux le second acte et se montrent dangereux sur coup de pied arrêté. Un pressing exercé plus haut, un Lalanne des grands soirs à la baguette mais aussi l'apport de Lestage sur son côté qui soulage les deux attaquants Labarbe et Barsacq. Mais à l'instar de la première période, l'équipe dominée va inscrire son petit but. Sur un corner d'Oleksiak, Dugand place une tête décroisée qui vient s'abattre sur le poteau de Bouet mais Lugier en embuscade, égalise de près (59e, 1-1). Les Bayonnais tentent de conserver un bon rythme mais sur un long dégagement de Mignani, Laporte laisse passer le ballon. Lugier rôde dans les parages et Bertrand qui veut éviter que l'attaquant cantalou ne récupère le cuir lobe malencontreusement son propre gardien (76e, 1-2). Pour un match de fin d'année, les deux équipes offrent cependant un spectacle plutôt enthousiaste et se rendent coup pour coup. Mais l'Aviron semble mieux terminer la rencontre. Et après une déviation astucieuse de Lestage sur une passe de Baldé, El Hajjam prend Leybros de vitesse de la tête à quarante mètres des buts aurillacois avant de venir crucifier Mignani de près (86e, 2-2).

Sud-Ouest (lundi 21 mai)

Partager cet article

Repost0

commentaires