Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 15:54

1 - 1

But d’Anthony Soubervie

Bayonne peut se mordre les doigts

L'Aviron marque le premier, mais se fait rattraper sur la fin, réduit à dix.

Cueillis à froid sur une faute d'inattention d'entrée de jeu, les Châtelleraudais ont fait preuve d'une belle abnégation pour revenir en fin de match cueillir un bon point, SO Châtellerault : 1 Bayonne : 1.

C'était Noël avant l'heure à la Montée rouge. En offrant un but en cadeau de bienvenue aux Bayonnais tout heureux de l'offrande, le SOC, bon comme le bon pain et tendre à croquer, s'est mis tout seul de suite dans le pétrin. Pour avoir oublié le coup d'envoi et laissé Labarbe se friser les moustaches, les hommes de Penoty se sont retrouvés avec un coup franc à l'orée de la surface en leur défaveur dès la 14e seconde. Souverbie d'une balle travaillée ne rata pas l'occasion de tromper Colard (0-1, 2e). Cela sentait déjà un peu le sapin? Lestage filait au but à toutes jambes et Chevalier devait revenir au galop faire obstacle à l'attaquant bayonnais (7e). Le SOC n'était pas à la fête en ce début de rencontre. Mais petit à petit, les hommes de Penoty allaient rentrer dans la partie. Sans certes produire un football-champagne mais avec conviction et même parfois inspiration à l'instar de ce caviar de Kibuey gâché par Zarhrab (21e). La soirée se faisait moins tranquille pour Cesaro.

Vergnolle passe près. Le portier visiteur, sorti hors de sa surface, fut tout heureux de voir la tentative de Vergerolle filer hors du cadre (31e). Poey était contré au dernier moment à l'entrée des 16,50 mètres (33e). Mais les Châtelleraudais traînaient comme un boulet le départ canon des Basques toujours prompts au contre. Labarbe, décidément bien rasoir pour la défense locale, était à un cheveu de convertir un centre au poil de Lestage (43e). À la reprise, le SOC tenta de secouer le cocotier. Bayonne et Cesaro durent s'accrocher aux branches face à des Châtelleraudais qui faisaient feu de tout bois. Penoty prit tous les risques : le stoppeur Chevalier laissa sa place à Gaëtan Charbonnier l'attaquant de pointe.

Volonté sans faille. Sur sa première occasion, le jeune Châtelleraudais saisit sa chance à l'entrée de la surface. D'une frappe tendue, il égalisa avec la complicité bien involontaire de Cesaro (1-1, 72e). Le match devint alors complètement débridé avec l'arbitre M. Bosse contaminé par une « cartonite » aiguë. Tronche, expulsé, en fit les frais comme un peu plus tard Jacob, averti pour une simulation de penalty pas si évidente (87e). Réduits à dix, les locaux se multiplièrent pour tenter d'arracher la victoire montrant jusqu'au bout une volonté sans faille. Ils devront se contenter d'un nul pas si nul et vraiment pas volé. Dissipés pendant les premières secondes, les élèves de Penoty ont fait preuve par la suite d'une belle application pour mériter leur bon point.

Sud-Ouest (Lundi 3 décembre)

Partager cet article

Repost0

commentaires