Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 15:12

L'Aviron dans la course

img178/162/3431949qd9.jpg

Au cours d'une première période parfaitement bien maîtrisée, les Bayonnais se relancent totalement en faisant chuter le leader.

Les absents ont eu tort samedi soir à Didier Deschamps. Échaudés par les dernières prestations bayonnaises, ceux qui avaient choisi de ne pas se rendre au stade pour y voir la réserve mancelle, alors leader, et les Bayonnais relever le défi, vont pouvoir se mordre les doigts. Car le premier acte, côté basque, aura été de toute beauté. Comme dans bien des rencontres cette année, l'Aviron prend le match par le bon bout. Avec un dispositif comprenant deux attaquants, un pressing haut et constant sous la houlette du duo Bidegain-Lacroix, des joueurs offensifs disponibles autour de Poueys, des occasions, bref, il ne manquait que les buts à la fin du premier quart d'heure.

Et pourtant, ce n'était pas faute d'avoir essayé ! Tout d'abord lorsque Poueys vient défier le gardien Muciste à l'entrée de la surface (6e), Van Den Eynde remportant le premier duel. Tavares joue alors les sauveurs en empêchant Barsacq de filer seul au but mais les Manceaux ne peuvent que constater les dégâts sur une offensive bayonnaise de toute beauté : initiée par la triplette Bidegain-Camiade-Heckly, l'action est conclue magistralement par Lacroix qui enroule des 25 mètres le ballon dans la lucarne opposée de Van Den Eynde (16e, 1-0). Du grand art ! Les choix de jeu bayonnais en première intention désarment les défenseurs Manceaux mais Heckly manque sa reprise, seul au second poteau (19e). Ce n'est que partie remise. L'ailier bayonnais travaille son vis-à-vis Domrane côté gauche et adresse un centre parfait au second poteau vers Poueys qui double la mise d'une jolie reprise glissée (38e, 2-0). Et juste avant le repos, Barsacq, seul à 5 mètres des buts vides, ne cadre pas sa reprise sur un caviar de Poueys (42e). À 3-0, le match aurait été plié.

Changement de décor.

Car au retour des vestiaires, les mouches ont changé d'âne. Les Bayonnais baissent tous de rythme physiquement, perdent un peu de leur lucidité technique au contraire de Manceaux pourtant largement menés au score. Le MUC joue plus haut et ne tarde pas à revenir dans la partie. Dossevi se montre même très tranchant avec une frappe croisée à ras de terre qui ne laisse aucune chance à Bouet (60e, 2-1). Les visiteurs vont alors pousser pour obtenir l'égalisation. Les Basques souffrent, parent au plus pressé, plient mais ne rompent pas. Une solidarité quasi sans faille conclue par un contre de Poueys dans le temps additionnel. Le meilleur buteur bayonnais inscrit son second but de la soirée d'un lobe astucieux sur Van Den Eynde (94e, 3-1). L'Aviron inscrit pour la première fois de la saison 3 buts dans un seul match. Une efficacité offensive qui, si elle est confirmée dans les semaines à venir, risque de faire souffrir les futurs adversaires de l'Aviron.

Sud-Ouest (lundi 21 janvier)

Partager cet article

Repost0

commentaires