Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 11:00

Des jeunes Bayonnais trop tendres

D’un côté, cinq très jeunes défenseurs (Nauleau, Barat, Brayon, Haramboure et Bompart) ne dépassant pas 20 ans de moyenne d’âge, associés à quatre autres (Maubaret, Escude, Sauvestre, Lestage) déjà habitués aux joutes du National. Potin et Minouni complètent le onze Bayonnais concocté par Cédric Pardeilhan

De l’autre côté, un groupe Angloy, homogène et rompu aux joutes de DH voire un peu plus haut pour quatre d’entre eux (Gruel, Fauconnier, Archidoit et Lefebvre). Il y a un peu de monde au stade, la pelouse est en bon état : les ingrédients sont réunis pour passer une bonne soirée !

Et d’entrée de jeu, les contacts sont rugueux, les duels âpres. Personne ne veut céder un pouce de terrain sur le plan physique. Le premier quart d’heure est quand même plutôt Angloy. La mainmise sur le ballon pour être plus précis.

Un premier tournant.

Car en terme d’occasions, les visiteurs Bayonnais mènent aux points à la fin des quinze premières minutes de jeu. Minouni sur une première frappe légèrement déviée par le crâne d’Echevarria échoue d’un rien au dessus de la barre de Gruel (10e) et Lestage, bien servi par Maubaret, frappe lui aussi au dessus (17e). Mais rendons à César ce qui lui appartient : la première occasion de la partie est pour les Genêts. Par l’intermédiaire de Lasquibar dont la reprise au second poteau n’est pas cadrée (7e).

On se rend coup pour coup au cours de cette première période. C’est à Lapègue, bien décalé par Lefebvre, de venir tenter sa chance, en force, mais l’attaquant Angloy tombe sur le joli réflexe de Nauleau dans ses buts (21e). En face, Gruel ne chôme pas non plus. Il doit intervenir dans les pieds de Sauvestre sur une énorme bévue de passe en retrait de son défenseur Moulia plein axe. Le ballon contré par le dernier rempart Angloy part en lobe, Sauvestre a bien suivi et va marquer à deux mètres des buts : mais sa reprise est du mauvais pied, le droit et le ballon finit hors cadre (23e) ! C’est peut-être le tournant de la rencontre.

Anglet est piqué au vif et va donc réagir ! Lasquibar, lancé dans le mouvement par Lapègue, loupe un duel seul face à Nauleau (32e). La défense Bayonnaise est aux abois. Même erreur soixante seconde plus tard mais la conséquence n’est pas la même. Cette fois-ci, Lasquibar évite la sortie de Nauleau avant d’ouvrir le score dans les buts vides (34e, 1-0). L’ouverture du score s’explique vraisemblablement par le petit plus dans les convictions Angloyes même si les Bayonnais terminent mieux le premier acte. Mais Gruel gagne son duel face à Sauvestre (43e) et Potin ne cadre pas sa reprise de la tête (45e).

Une histoire de penalties ...

Au retour des vestiaires, Zogbo a fait son entrée dans les rangs Bayonnais pour apporter un peu de fraîcheur et de percussion. Mais la première occasion du second acte est cependant, comme en début de match, Angloye. Et le jeune Bompart se fend d’un superbe tacle dans la surface de réparation pour empêcher Lapègue de doubler la mise (49e). Pour ne pas être en reste, sur une belle action Lestage et Zogbo, c’est Archidoit qui vient se sacrifier pour empêcher l’égalisation Bayonnaise (52e).

L’homme en noir, Mr Legoff, entre alors en piste. Il signifie le point de penalty sur une petite « mimine » de Moulia sur un centre du Bayonnais Minouni : Escude prend Gruel à contre-pied (56e, 1-1). Le match est totalement relancé et Lestage est à deux doigts de donner l’avantage aux siens sur un contre rondement mené par Maubaret et Minouni. C’est encore Gruel d’une superbe parade au sol et au premier poteau qui bloque l’évolution du score (60e). Mais trente secondes plus tard, la jeune défense Bayonnaise se fait prendre au piège. Bompart commet l’irréparable sur Lapègue au point de penalty : Lefebvre redonne l’avantage aux siens (61e, 2-1).

L’Aviron assommé en fin de match.

L’Aviron se rue alors à l’attaque. De manière un peu désordonnée mais assez pour que Sauvestre ne se montre dangereux sur une première frappe (71e) et n’oblige Gruel à de nouveau se montrer sous son meilleur jour (86e). Minouni (77e) n’est pas plus heureux sur un centre de Zogbo, auteur, quant à lui, d’une belle rentrée. La fin de rencontre est cruelle pour les « Txuri Urdin ». Ils vont encaisser un troisième but inscrit par un ancien de la maison, Junqua, au terme d’un joli slalom et d’une frappe pleine lucarne (91e, 3-1). Ils boivent même le calice jusqu’à la lie avec un deuxième penalty concédé par Haramboure fauchant Lasquibar qui part seul au but : Borghese clôture le score (94e, 4-1).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors DH
commenter cet article

commentaires