Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 21:40

Aviron, le tournant de la saison ?

Diafutua et l'Aviron Bayonnais FC ont retrouvé le chemin du succès.

Après quatre défaites de rang, l'Aviron Bayonnais a renoué avec le succès contre le GFCO Ajaccio (1-0) qui était sur son petit nuage

Entre fin août et fin octobre, Nîmes n'a perdu qu'une seule rencontre sur ses douze disputées. C'était à Deschamps le 8 octobre dernier (2-1). Le 12 novembre, Épinal se présentait en leader sur la pelouse basque et avait été battu sur le même score. Samedi soir, le GFCO d'Ajaccio, qui gazait plutôt bien avec sa série de douze victoires d'affilée, est également tombé (1-0).

Et pourtant, rien n'aura encore été épargné aux joueurs basques au cours de cette première journée des matchs retour. Déjà privé de Chaker Alhadur (prêté par Nantes en décembre) il y a une semaine lors d'un entraînement, Alain Pochat a été obligé de constater la blessure de l'autre prêt de décembre, Tommy Untereiner, certainement victime d'une déchirure à la cuisse au bout de 20 minutes de jeu à peine !

Les joueurs bayonnais, en mal d'efficacité offensive, n'avaient certainement pas besoin de ça : « Sur la tête décroisée de Mitch, il veut reprendre et se fait mal tout seul. C'est vraiment dommage, car c'était un garçon qui allait être important pour le groupe » regrettait Alain Pochat. Son absence était estimée samedi soir à plus d'un mois et demi.

Duhour impeccable

Ensuite, les Bayonnais, qui avaient eu un peu de mal à entrer dans la partie, s'étaient procuré quelques belles occasions mais butaient inlassablement sur un Maury parfait sur sa ligne de but : « Je pense qu'après cette longue période d'inactivité, on a eu plus de mal à trouver notre rythme qu'eux » admettait le coach bayonnais. « Ils avaient joué la semaine dernière en Coupe de France et restaient sur une dynamique plus que positive. Et puis, c'est une formation plus mature que nous. » Le tournant de la partie.

Et puis, il y eut ce bras de Jordan Chort, tout du moins le geste esquissé par le défenseur bayonnais, qui offrait un véritable cadeau aux joueurs corses.

Heureusement, Ximun Duhour est parti du bon côté et a sorti la tentative de Colinet. Il restait un quart d'heure à jouer : « C'est le tournant de la partie » indiquait Alain Pochat samedi soir, « en plus, ce n'est pas le premier qu'il nous arrête cette année. S'ils ouvrent le score, ils ont les joueurs pour tenir jusqu'à la fin. Il aurait été compliqué de revenir. » Mais voilà, avec tous ces éléments contraires, l'Aviron a réussi à se sortir du piège corse. « Le but est bien amené, il récompense les joueurs. On a accompli un gros travail depuis la reprise et qui porte ses fruits. Ce soir, on réussit une performance qui n'est pas si anodine que ça » poursuit Alain Pochat.

Reste à confirmer dans quinze jours à Colmar (une seule défaite à domicile cette année) suivi de la réception de Luzenac. Les Bayonnais doivent encore disputer neuf rencontres à domicile : « Il faudra inverser la tendance des matchs aller et prendre un maximum de points chez nous » concluait le coach bayonnais.

L'opération survie a bien commencé avec les trois points contre Ajaccio.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Lundi 16 Janvier 2012)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires