Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 23:51

L'étau se resserre en bas

http://www.sudouest.fr/images/2011/04/04/361744_16210781_460x306.jpg

Les Bayonnais viennent de griller 2 jokers en s'inclinant contre Alfortville, une semaine après être tombés à Pacy.

C'est un peu trop gros pour être vrai ! Et pourtant, l'Aviron Bayonnais a sombré samedi soir contre une des deux équipes déjà condamnées à la descente en CFA (4-0). Ce sont bien deux jokers que les coéquipiers de Michel Bidegain viennent de griller en l'espace d'une semaine, contre deux équipes largement à leur portée.

L'importance du premier but

Premier constat, celui qui peut être établi sur les quatre dernières journées : mis à part à Pacy (et encore derrière, il y eût défaite), l'Aviron a repris la sale habitude d'encaisser le premier but et donc de courir après le score. Et si le mois de février s'était très bien déroulé pour les Bayonnais (quatre victoires consécutives), c'était aussi dû à la stabilité de son effectif, voir presque de son onze de départ, sans aucune amputation au niveau des blessés ou des suspensions. Sans que l'on puisse y établir un lien logique, au mois de mars, sur les quatre derniers matches, tour à tour Michel Bidegain, Anthony Dos Santos, Sébastien Pennacchio et Anthony Soubervie se sont vus suspendus, Jérôme Muthular a quasiment fini sa saison (blessé aux adducteurs) et Manu Degoul avait également manqué la rencontre à Beauvais.

Autre constat, l'animation et l'efficacité offensive. Si Serge Simon (9 buts) et Henry Gbizie (8 buts) ne parviennent plus à trouver aussi fréquemment le chemin des filets adverses (à eux deux, dix des douze derniers buts inscrits par l'Aviron), les joueurs basques sont un peu plus en difficulté. Sans que l'on puisse dire que ces deux joueurs offensifs Bayonnais étaient en surrégime ces derniers temps, il va de soi que l'Aviron avancera moins rapidement vers la barre du maintien sans leur réalisme offensif.

Se relancer à Créteil

Enfin, sur le match de samedi soir, on peut aussi dire que tout est allé de travers pour l'Aviron. Sans que ce soit pour autant une excuse, il existe des rencontres où vous pouvez tenter ce que vous voulez, çà ne fonctionne pas. On pourra toujours reprocher aux joueurs bayonnais de ne pas avoir su prendre le match par le bon bout, de ne pas avoir été assez efficaces dans les duels et le replacement défensif, on notera aussi que les joueurs val-de-marnais ont eu un maximum de réussite samedi soir à Deschamps. L'Aviron compte encore cinq points d'avance sur Plabennec mais plus que six sur Colmar et sept sur Pacy (qui ont un match en moins). L'Aviron avait commencé sa belle série en région Parisienne, au Paris FC, il y a deux mois. Samedi, les joueurs d'Alain Pochat seront à Créteil. Début d'une nouvelle série ?

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Lundi 4 Avril)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires