Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 19:00

L'Aviron mal récompensé

 Guillaume Sanz s'est démené sur le front de l'attaque, sans réussite. photo jean-daniel chopin

Malgré une belle prestation, des occasions de but, les Bayonnais concèdent le nul (0-0). Mais ils sont sur la bonne voie.

L'Aviron Bayonnais n'a pris qu'un point samedi soir contre Cherbourg. Un point qui ne récompense pas le contenu de la rencontre contre une formation qui ne s'était inclinée qu'une seule fois lors de ses cinq premiers déplacements.

Privé de ses attaquants (Diafutua suspendu, Audinet et Pinau blessés, Teixeira sur le banc), Alain Pochat avait aligné un duo inédit en pointe avec Serra et Sanz avec la charge aux deux excentrés, Famery et Guillou, de les alimenter. Pendant quarante-cinq minutes, les Bayonnais ont privé les Normands du ballon. « On est content d'avoir pris un point » assurait Jean-Marie Huriez, le coach adverse après la rencontre, « ils ont le monopole du ballon au cours du premier acte, se procurent des occasions, on se demande ce que fait cette équipe à la 19e place ! » Le compliment du coach Normand est sincère même s'il atténue un peu ses propos « par les 12 heures de bus qui ont dû peser lourd dans les jambes de mes joueurs ».

Une belle maîtrise offensive

En face, les joueurs bayonnais ont affiché une maîtrise offensive rarement aussi fluide dans les mouvements et les transmissions cette année à domicile. « On fait certainement notre meilleur match de la saison, sans véritable creux et offensivement intéressant contre une formation coriace à l'extérieur » se félicitait Alain Pochat, le coach bayonnais. Mais, parce qu'il faut un « mais », il aura manqué la dernière touche à ses joueurs. Notamment sur deux belles occasions lorsque Lalanne reprend acrobatiquement un ballon repoussé par la défense normande mais touche la barre transversale (5e) et avant le repos lorsque le capitaine Bidegain reprend de volée un corner de Famery mais le ballon s'écrase cette fois-ci sur un montant Cherbourgeois (38e). L'ouverture du score, toujours prépondérante dans ces matchs de National, aurait pu tout changer. Entre ces deux actions, le onze basque a pu s'appuyer sur de belles combinaisons en trouvant le duo Serra-Sanz dans les intervalles pour décaler des joueurs excentrés. Là, les centres manqueront de justesse pour trouver un partenaire démarqué dans la surface. Mais les Bayonnais sont sur la bonne voie. Invaincus depuis quatre journées désormais en championnat (deux victoires et deux nuls) et cinq si l'on y ajoute le match de Coupe de France à Anglet, les coéquipiers de Michel Bidegain sont également restés solides défensivement : « C'est la première fois cette année qu'on ne prend pas de but sur un match, je ne peux que féliciter mes joueurs car Cherbourg est resté toujours dangereux offensivement (NDLR : seize buts marqués sur les six derniers matchs de championnat) » concluait l'entraîneur basque.

Les Bayonnais vont pouvoir désormais se tourner vers le déplacement au Stade Bordelais, samedi soir, pour le compte du 6e tour de la Coupe de France.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Lundi 24 Octobre 2011)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires