Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 08:13

« Nous ne devons pas baisser les bras »

  

L'heure n'est pas encore au pessimisme à outrance du côté de l'Aviron.

 

L'Aviron Bayonnais, battu 1-0 par Créteil à Didier-Deschamps, n'a pas avancé d'un iota samedi soir. Du moins, sur le plan mathématique. En concédant une quatrième défaite en cinq rencontres (dont la deuxième à domicile), les joueurs basques occupent la lanterne rouge du classement. Petit détail étonnant, ils ont concédé leurs défaites contre des formations qui n'ont remporté, de leur côté, qu'une seule de leurs cinq rencontres.

Celle subie samedi soir contre Créteil n'est pas la plus infamante mais « elle est dure à avaler » comme le soulignait l'un des deux coaches bayonnais, Manu Bafcop, après la rencontre : « On ne peut pas être totalement pessimiste après ce genre de rencontres, on n'a pas grand-chose à reprocher aux joueurs même s'il faut être plus tueur dans la zone de vérité offensive. »

Les Bayonnais n'ont pas encore trouvé le ou les remplaçant(s) du duo prolifique de la saison dernière, Gbizie-Simon. Mais ce duo-là n'avait commencé à enquiller les perles qu'à partir du mois de novembre. « Il ne faut pas baisser les bras » a ajouté Manu Bafcop, en précisant que l'Aviron « ne s'en sortirait que par le travail ». Encore un peu tendres.

Un peu tendres

Sur le terrain, l'Aviron a essayé de presser haut avec les deux habituels récupérateurs, Hilaire et Lalanne juste au-dessus de leur capitaine Bidegain. Et offensivement, les deux ailiers, Audinet et Teixeira, ont sans doute été un peu tendres dans leurs prises de risques individuelles.

Ceci dit, tactiquement, les locaux sont également tombés contre une équipe cristollienne pleine de maîtrise mais manquant de réalisme offensif elle aussi : « On savait que ce serait dur en venant ici et on a gagné dans la douleur » expliquait le jeune entraîneur Parisien, Jean-Luc Vasseur. « Mais on doit marquer plus tôt dans la partie et ne pas s'en remettre à un but exceptionnel. On est encore trop inhibés mais ce soir, il fallait sortir le bleu de chauffe et je ne peux que féliciter mon groupe. C'est un bon bol d'air ». Côté Bayonnais, on préférait ne pas tout noircir : « Dans le jeu, on a encore vu des choses intéressantes. Des automatismes se mettent en place. Il faut continuer à bosser dans ce sens » concluait le coach bayonnais. Et en fin de semaine, il faut déjà aller batailler au Poiré-sur-Vie, classé juste devant !

Jakes Debounco - Sud Ouest (Lundi 5 Septembre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires