Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 19:47

Les réactions

Alain POCHAT, entraîneur de Bayonne : "On vient de battre le leader qui restait sur une forme exceptionnelle. On a fait un match plein, on s'est crée des occasions, il y a eu de l'engagement. Les garçons ont fait preuve d'une grosse force mentale et collective. Il fallait également un fort sentiment de révolte pour aller chercher les trois points car un point, ce soir, ne nous suffisait pas. On a gardé notre fil conducteur même après avoir été menés. On peut juste regretter de ne pas marquer ce troisième but pour se mettre définitivement à l'abri et on doit encore être plus performant dans ce secteur. J'ai beaucoup de fierté de coacher un groupe pareil. On n'est pas encore mort !"

Michel BIDEGAIN, capitaine de Bayonne : "C'est une grosse satisfaction car on était ressorti frustré du match au Paris FC. Ce soir, on fait une entame un peu fébrile, on est cueillis à froid mais on a bien repris le fil du match. Et même si on n'a jamais été à l'abri, j'ai ressenti un fort sentiment de sérénité défensive ce soir. Sur le but, je ne suis pas le plus grand joueur mais j'ai eu le bon timing. On a surtout la chance d'avoir de bons tireurs !"

Luc MATUTU, milieu de Bayonne : " Sur mon positionnement, ce n'est pas la première fois que j'évolue à ce poste. Ce soir, c'était un choix tactique, il fallait aller mettre de la pression haut sur le porteur du ballon. Au final, c'est un choix gagnant. On est très heureux car on sent qu'on monte en puissance, il existe une vraie symbiose entre les joueurs. On est sur une bonne dynamique. Sur la passe décisive (corner pour la reprise de Bidegain), je peux juste dire que c'est travaillé à l'entraînement. Ça avait été déjà à deux doigts de payer contre le Paris FC ! "

Foot64 

Un Aviron séduisant tombe le leader

Les joueurs basques, auteurs d'un match plein et tombeurs du leader Epinal (2-1), sont sortis du terrain sous les acclamations de leur public conquis.

Une sortie sous les acclamations du public n'est jamais anodine. Celle de samedi soir pour les joueurs bayonnais reflète bien la performance réalisée par les joueurs d'Alain Pochat pour renverser le leader Spinalien. Car c'est bien de cela qu'il s'agit pour l'Aviron Bayonnais, une nouvelle fois mal embarquée dans la partie avec un but encaissé dès le round d'observation terminé (20e, 0-1) : « On fait une entame un peu fébrile, on est cueilli à froid mais on a bien repris le fil du match par la suite » a réagi le capitaine Michel Bidegain après la rencontre.

Comme contre les Nîmois il y a tout juste un mois, les Bayonnais ont donc concédé l'ouverture du score mais ont fait preuve de beaucoup de ressources pour refaire surface. « On a quand même battu le leader qui restait sur une forme exceptionnelle » s'est félicité pour sa part Alain Pochat, « on a fait un match plein, avec des occasions de but, de l'engagement. Les garçons ont fait preuve d'une grosse force mentale et collective mais aussi d'un fort sentiment de révolte pour aller chercher les 3 points. » L'Aviron, privé de Touré toujours blessé mais aussi de Famery et Lalanne qui avaient pris place sur le banc, a montré qu'il avait de la moelle. L'égalisation en est la preuve, façonnée par deux joueurs qui évoluaient en Division Honneur l'an dernier, le centre de Sarrabère trouvant la tête décroisée de Sanz (35e, 1-1).

Une seconde période de feu !

Au retour des vestiaires, les visiteurs avaient les jambes coupées. Les Bayonnais, eux, avaient des ailes de feu. Le pressing haut du onze basque a fini par mettre sous pression les leaders du National. Et c'est le capitaine bayonnais qui met un point d'honneur en inscrivant le but victorieux d'une tête rageuse au premier poteau sur un corner de Matutu : « Je ne suis peut-être pas le plus grand mais j'ai eu un bon timing. Et puis, on a de très bons tireurs » se félicitait « Mitch » après le match. Le passeur décisif, Matutu confiait juste avec un brin de malice « que la combinaison était travaillée à l'entraînement et avait fini par payer » ! L'Aviron n'était toutefois pas à l'abri et ne parviendra jamais à tuer la rencontre. Sanz (64e) et Diafutua (92e) allaient chacun toucher la transversale, Chort se voyait refuser un but de manière incompréhensible (80e) et le gardien Spinalien repoussait les tentatives de Matutu (69e), Diafutua (78e) et Lalanne (88e). Peu importe finalement puisque les Bayonnais sortaient victorieux de cette rencontre face au premier de la classe. De très bon augure pour la suite.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Lundi 14 Novembre 2011)

Partager cet article

Repost0

commentaires