Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 13:36

L'Aviron encore en vie

Luc Matutu félicité par Pinau et Chrot après l'ouverture du score.

Un mois après son dernier succès contre Le Poiré, l'Aviron Bayonnais a renoué avec la victoire samedi contre le Red Star (2-1).

Ce n'était certainement pas le match de la dernière chance pour l'Aviron Bayonnais samedi soir mais une défaite contre le Red Star, lui aussi concerné par la lutte au maintien, aurait compliqué un peu plus la tâche des joueurs Basques, si ce n'est la rendre quasiment impossible.

La pression du résultat n'a pas inhibé les coéquipiers de Manu Degoul en début de rencontre. Très rapidement, l'Aviron va se porter devant au score sur un coup franc magistral de Luc Matutu de près de quarante mètres : le ballon s'envole dans les airs, porté par le vent, rebondit dans la surface au beau milieu des joueurs et termine sa course dans le petit filet de Jean-Christophe Bouet (6e, 1-0).

Oukidja tranquille

L'ex-gardien Bayonnais espérait sans doute une meilleure entame pour son retour à Deschamps. Une fois n'est pas coutume, les Bayonnais vont faire la course en tête et cela va plutôt bien leur réussir. Ils maîtrisent les débats au cours du premier acte mais sans parvenir toutefois à se mettre à l'abri d'un retour audonnien. Jonathan Famery, sur son aile droite, se montre le plus dangereux offensivement côté basque : un premier centre tendu est dégagé in extremis par Dembele devant Steve Pinau et Gauthier Diafutua (13e), un second est capté à ras de terre par Bouet (42e). Et Steve Pinau, sur une belle frappe de 25 mètres, est à deux doigts de doubler la mise, Bouet étant battu sur le coup (27e). Dans ses buts, Alexandre Oukidja n'a aucun arrêt à effectuer et passe une première période relativement tranquille.

Mais six minutes après le retour des vestiaires, l'Aviron va prendre un contre fulgurant signé Beziouen à la passe décisive et Gagnier à la conclusion (51e, 1-1). Tout est à refaire ! Une véritable douche froide qui paralyse pendant quelques longues minutes le onze bayonnais. Kevin Tunani est presque le seul à surnager pendant cette période, Alain Pochat changeant également ses batteries avec les entrées en jeu de Steven Giron et Teddy Audinet.

Et Oukidja fait le métier dans les buts basques. Le prêt lillois sort deux parades qui permettent à ses coéquipiers de conserver la tête hors de l'eau : une première sur sa gauche sur une tentative de Ribareida (75e), la seconde sur un pointu de Cerielo (82e).

Réussir à l'extérieur.

Si l'Aviron doit s'en sortir, il le devra à son collectif et aux vertus qui en découlent. La faute commise sur Audinet dans la surface, après un excellent service de Famery, permet à Pinau de transformer le penalty victorieux à dix minutes du terme (80e, 2-1). Un penalty synonyme de trois points, d'un retour à sept points de son adversaire du soir (avec un match en moins) et d'un goal-average particulier positif.

Avec les quatre descentes, Cherbourg, pourtant douzième et auteur d'un excellent résultat au Paris FC, est loin d'être tiré d'affaire. L'Aviron se déplace à Nîmes en fin de semaine, revigoré par ses trois points. Cette victoire permet aux Bayonnais de sortir de la zone rouge dans les matchs à domicile. Il faut maintenant confirmer à l'extérieur.

Jakes Debounco - Sud Ouest (Lundi 19 mars 2012)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires