Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aviron Bayonnais Football Club

FIN DU SITE ...

Rechercher

Archives

9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 23:52

Avril sera décisif

Pour Steven Giron et ses coéquipiers, la lutte sera rude jusqu'au bout.

Les Basques ont perdu deux points à Cherbourg (1-1). Presque un coup pour rien car les rivaux directs n'ont pas fait mieux.

C'est le statu quo en bas de tableau. Ce week-end, les cinq équipes les plus mal placées actuellement au classement ont toutes marqué un point. Le Red Star et Beauvais se sont quittés dos-à-dos (0-0), Martigues n'a pu prendre la mesure d'Orléans (0-0) et Besançon s'est accroché face à l'un des candidats à la Ligue 2, Épinal (1-1).

Beaucoup de regrets.

De son côté, l'Aviron Bayonnais a ramené un point de son déplacement dans la Manche (1-1). Un point et des regrets : « Beaucoup de regrets même » a expliqué Manu Bafcop sur France Bleu. « Ce match a été la copie conforme du match aller, on a dominé de la tête et des épaules et on ne prend qu'un point alors qu'il y a largement la place d'en ramener trois. »

Des occasions gâchées, deux montants touchés, un but refusé à Francis Massampu dans le temps additionnel, il y a vraiment de quoi être frustré : « On reste sur notre faim » indique Steven Giron, auteur du but égalisateur à une minute de la fin du temps réglementaire.

« Avec les trois points, on passait devant trois équipes et on revenait à deux points du Red Star. C'est dommage, car on a eu la mainmise sur la rencontre, on a de grosses occasions mais on ne concrétise pas » ajoute-t-il. « Et on se demande encore pourquoi le but est refusé dans le temps additionnel. Mêmes les joueurs de Cherbourg n'ont aucune réaction sur le but » explique-t-il.

Le petit milieu offensif Bayonnais a quand même sauvé l'essentiel en fin de rencontre après son entrée en jeu décisive. Son égalisation a au moins le mérite de ne pas voir les Bayonnais revenir bredouilles de ce lointain déplacement. « Sur l'action, j'ai bien suivi le ballon qui avait été dévié dans un premier temps. Mais j'ai également une belle action auparavant où j'écrase trop ma frappe après une belle percée et j'ai aussi un tir qui frappe le poteau » ajoute le jeune joueur auteur de son troisième but en championnat cette année.

L'espoir demeure

Malgré tout, l'espoir demeure au vu des résultats des rivaux directs au maintien. Et l'Aviron Bayonnais n'aura pas le temps de trop gamberger car le planning du mois d'avril s'annonce très chargé. Pour l'adjoint d'Alain Pochat, il sera même décisif puisqu'à « la fin du mois, on sera fixé sur notre sort. »

L'Aviron s'attaque tout d'abord à un duo Parisien (le Paris FC à domicile vendredi et un déplacement à Créteil quatre jours plus tard en match en retard de la 23e journée) avant d'aller défier Épinal sur ses terres et de recevoir Niort pour conclure Avril. « Il faut déjà gagner contre Paris en fin de semaine pour continuer à y croire » conclut Steven.

Jakes Debounco - Sud-Ouest (Lundi 9 Avril)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aviron Bayonnais - dans Seniors National
commenter cet article

commentaires